Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité des mutuelles à la une
Toutes les actualités des mutuelles
Actualités mutuelles  /  Les médecins estiment que les mutuelles peuvent assumer les dépassements

Les médecins estiment que les mutuelles peuvent assumer les dépassements

Médecins Versus mutuelles sur les dépassements

A deux semaines du début des nouvelles négociations conventionnelles pour trouver un accord sur la prise en charge des dépassements d’honoraires, le syndicat de médecins libéraux (SML) affirme que les mutuelles santé sont capables de payer la totalité des dépassements en augmentant les remboursements de leurs assurés de 5,4 %, lit-on sur le site de l'AFP.


Les mutuelles capables d’assumer tous les dépassements ?


Pour les médecins libéraux, le calcul est simple : les dépenses des complémentaires santé s’élèvent à 30 milliards d’euros alors que la totalité des dépassements d’honoraires des libéraux s’arrête à 2,5 milliards.
 
Les mutuelles et assurances santé prennent en charge déjà un tiers des dépassements. Le SML estiment qu’il leur suffit de prendre en charge les deux autres tiers. 

Pourtant, à l’orée des nouvelles négociations, le syndicat ne prévoit pas de demander cette prise en charge aux mutuelles, s’opposant à tout encadrement au sein du secteur 2. Le syndicat vise une autre solution.

Secteur 1, 2, « optionnel » ? Non, secteur 4 !


Le syndicat de médecins n’est pas à court d’idées. Pour parvenir à modérer les dépassements d’honoraires, le SML propose la création d’un nouveau secteur : le secteur 4. 

Sur les bases du secteur optionnel, cette nouvelle solution intermédiaire s’ouvrirait aussi bien aux médecins conventionnés (secteur 1) qu’à ceux du secteur 2. Les volontaires s’engageraient à réaliser au moins 30 % de leurs actes de manière conventionnée.

Dès le 25 juillet prochain, les acteurs de la santé devront entrer à nouveau dans des négociations et trouver un terrain d’entente pour parvenir enfin à modérer les dépassements d’honoraires.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
35 réactions
Les médecins estiment que les mutuelles peuvent assumer les dépassements3,02857142857143

Brezelle
07/07/2012
Le médecins qui signent la convention n'ont pas à dépasser les horaires. Qu'ils dépassent et l'affichent d'accord. Le client qui va chez ces médecinsse doit d'assumer ces dépenses et non les mutuelles et pas de dessous de table
giorgi
07/07/2012
beaucoup de patients pensent qu'en payant des dépassements ils seront mieux soignés donc il faudrait que les mutuelles paient le prix de ces croyances: logique! demandera-t-on dans la même logique que les mutuelles remboursent également les "dessous de table" de plus en plus courants dans certaines spécialités. En tous cas,à la moindre tentative de ma mutuelle de me faire comprendre qu'il lui faudrait augmenter ses tarifs pour faire face à de telles pratiques, je la quitterai!
saccone
07/07/2012
il y a deux ans je suis opérée en urgence , arthérioscopie du genou,sous anesthésie locale,à la clinique du Perreux;avant l opération le chir demande juste si la mutuelle rembourse bien et ne me fait rien signer;le matin de l opération la comptable se fait passer pour moi, appele la mutuelle qui en confiance lui donne le plafond des dépassements 2 mn avant que l on ne me descende au bloc, la comptable arrive en courant et me demande un chèque de 800 euros;je refuse, disant n avoir rien signé;elle dit alors: l opération n aura ps lieu!je demande alors que l on n encaisse pas mon chèque;le lendemain, j appelle la mutuelle qui me demande pourquoi j appele deux fois pour la meme chose!j explique, elle dit que ce que l on m a demandé dépasse de 200 euros le dépassement donné;je réclame auprès du chir qui me propose de me faire deux feuilles de maladie supp pour que je me fasse rembourser la totalité!deux mois après, je retourne le voir, pas satisfaite du résultat annoncé, il me dit texto:je ne fais ps de service après-vente! voilà un chir qui est sorti major de sa promo et qui a oublié son serment d Hyppocrate;les mutuelles ne sont pas là pour payer des dépassements aussi élevés,pour des opérations si simples , d autant que ni l anesthésiste ni l infirmier du bloc n ont touché le moindre centime sur cette somme!!!!!!
pipo
07/07/2012
Les médecins sont au service des malades et non l'inverse ! Qu'ils arrêtent de se moquer des assurés sociaux ! Ce ne sont pas des vaches à lait.
FLACONNECHE
07/07/2012
1 Il faut que les medecins (surtout des spécialistes ,en principe ) justifie leurs compétances, les patients qui les solicitent sont informés de ce dépassement (en principe ils signent un document à quoi ils s'engagent. Je suis passé plusiieurs fois dans ce cas de figure. 2.J'ai été commercial pendant 30 ans,je devais justifiais de mes frais kimometriques . J'ai un médecin qui fait ma rue avec beaucoup de personnes agées à 200 metres de son cabinet et engrange 10€ à chaque fois...on peut se payer de belles voitures... aux frais de la sécu...en marchant à pied.
Suyre
07/07/2012
Docteur est ce un métier ? Le métier de docteur n'est plus un métier libéral ... Mais plutôt des fonctionnaires .. Bien payé par la Sécurité Sociale !... Les mutuelles des profiteuses croqueuses du pognon des malades, venez à NIORT et découvrez les millions en biens ... sur les bords de la Sèvre ... Tout ce beau monde marche la main dans la mains .
Suyre
07/07/2012
Docteur est ce un métier ? Le métier de docteur n'est plus un métier libéral ... Mais plutôt des fonctionnaires .. Bien payé par la Sécurité Sociale !... Les mutuelles des profiteuses croqueuses du pognon des malades, venez à NIORT et découvrez les millions en biens ... sur les bords de la Sèvre ... Tout ce beau monde marche la main dans la mains .
mellet francine
07/07/2012
les médecins et chirurgiens qui pratiquent les dépassements d'honoraires ont la vocation de remplir leur porte-feuille plus que de soigner et ce n'est en aucun cas la garantie de meilleurs soins;les mutuelles n'ont pas vocation à répondre à leur âpreté au gain; en cette période de rigueur, un peu de décence de leur part serait la bienvenue
jenace
07/07/2012
quand on voit les revenus des footballeurs cela donne des idées a ceux qui sauvent des vies! pour ne pas avoir une médecine des pauvres et des riches ,si les dépassements d'honoraires étaient fonction des revenus!
jacquemin
07/07/2012
y reve pas les doct il son plein au as vous croyez pas que j ai bossé 40ans 7/7 15h par jours 365/365 pour entendre des co***ies pareil!!!
girard
07/07/2012
le cout de ma mutuelle 181x 12=2172€par an représente 1MOIS ET une semaine de ma retraite sans pouvoir accéder aux remplacement de dents, de prothèses auditives, alors comment envisager encore d'augmentation de la mutuelle
fred
07/07/2012
Et les médecins ils ne peuvent pas baisser leurs tarifs eux? A quand les remplacer par des médecins étrangers qui eux baisseront leurs taifs. Je ne connais pas un médecin au chomage ou qui gagne le SMIC
oscar
07/07/2012
Bien sur que les mutuelles peuvent, le probleme c'est qu'elles ne veulent pas. et qui va payer ? BIBI
marpat
07/07/2012
Les médecins estiment que les mutuelles peuvent assumer les dépassements??? depuis quand les médecins gèrent-ils les mutuelles ,financièrement elles sont exsangues . Les contrats de base mutuelles sont devenus trop chère pour la population. Bientôt la fin du veau d'or (sécu+mutuelles) pour les médecins ,certes la consultation sera à 80€ mais il y aura très peu de monde dans les cabinets médicales.
pereita
07/07/2012
En cas de remboursement par les mutuelles c'est en fait l'assuré qui casquera !!!les mutuelles augmentant leurs tarifs
RAMES
07/07/2012
Les médecins ne manquent pas de souffle en disant que les mutuelles peuvent prendre en charge les dépassements d'honoraires.Déjà que cette profession ruine la S.S.avec les professions paramédicales, ils veulent ruiner les Mutuelles ou les patients. Ils sont bien libéraux mais ils s'enrichissent sur le dos des malades.
boxer
07/07/2012
Pour les engraisser un peu plus ,il va nous falloir payer encore plus, donc se serrer un peu plus la ceinture mais ça ce n'est pas leur problème . Pour ces nantis il n'y en a jamais assez!!!!!!
Nitrox
07/07/2012
En un peu plus de 60 ans, on a détourné la sécurité sociale pour une bande de soiffards qui a fait un serment d’hypocrite. Les membres du Conseil national de la résistance et Hippocrate font la toupie dans leur tombe...
LECLERC
08/07/2012
indamissible, pour ma part, nous faisons un gros travail afin de boycotter les médecins hors secteur 1 grace à ameli.fr. S'ils ne veulent pas respecter les cotisants qui les font vivre, qu'ils se déconventionnent.
elies
08/07/2012
Les médecins ne sont pas "gonflés" de dire ceci.Dès l'acceptation de cette idée vous allez voir comment les dépassements vont bondir et l'on ne sait ou cela s'arretera,mais ce sera trop tard pour revenir en arrière. Je veux bien croire que c'est un métier difficile.... mais quand meme,faudrait pas exagérer mrs les médecins un peu de décense dans cette période de difficultés que les petites vont subir. Cordialement
garcia gérard
08/07/2012
je n'ai jamais compris le pourquoi des dépassements d'honoraires. les médecins seraient-ils heureux de devoir payer des frais supplémentaires sur le devis d'un artisan allant travailler chez eux? sans doute pas et ils ne se gêneraient pas pour le faire savoir. une intervention reste une intervention. à quoi correspond ce "racket"? pourquoi est-il instauré? si vous avez une réponse.....
trancoen
08/07/2012
Bien évidemment une prise en charge complémentaire des mutuelles relative au dépassement, engendrerait forcément une augmentation des cotisations pour les salariés, Et ceci pour satisfaire des médecins libéraux qui pratiquent le dépassement d'honoraires de manière, il faut le dire, tout à fait en dehors de la limite admissible et sans aucune transparence des honoraires pratiqués. La négociation est déjà vouée à l'échec, à partir du moment où de nombreux médecins ne pensent qu'à leurs revenus confortables, et sans aucune intention de participer à l'effort national compte-tenu de la conjoncture présente.
molles pierre
08/07/2012
le probleme c'est que ce sont les adherants aux mutuelles qui vont pa yer, comme la taxe sur les petroliers et comme tout le reste.
mousqueton
08/07/2012
les pauvres médecins,ils ne s'en sorte pas
belouga3
08/07/2012
le syndicat des médecins libéraux se voile la face ouvertement. Tout acte de remboursement supplémentaire de la part des mutuelles se verra immanquablement réaffecté à la charge des cotisants aux mutuelles. Ce qu'ils savent parfaitement. Ca s'appelle faire l'autruche, avec un bon fond de mauvaise foi.
neveu
08/07/2012
oui 239€ mensuelle pour moi et ma femme il nous font les poches les toubibs et les mutuelle c du vol
rebour jean paul
08/07/2012
soyons clairs!pouruoi discuter?interdiction de dépassement et c'est tout!tout médecin pris en flagrant délit de fraude:interdiction d'exercer pendant 6 mois,récidive:un an!
yves lucas
08/07/2012
Les médecins sont des "fonctionnaires" de la sécu. Sans elle, peu de patients, pas de revenus faramineux. Il faut les voir pousser des cris d'orfraie lorsque l'on parle de les déconventionner. Leur solution est très simple continuons à faire payer le patient par le biais d'une augmentation des cotisations des mutuelles. Pour moi, la solution est simple: déconventionnons tous ceux qui exagèrent et obligeons tous les médecins à afficher sur leur porte leur tarif réel; on le fait bien dans les garages.
whatthis
08/07/2012
La question est: Pourquoi les assurés devraient payer plus de cotisations/mutuelles pour maintenir le train de vie des "professionnels" de Santé ?
rey
08/07/2012
en échange les médecins organiseront des gardes après 17h,le dimanche, le mercredi et les jours fériés par exemple.
Paquier Gilbert
08/07/2012
Bien sur en augmentant leurs tarifs et les gras deviendront de plus en plus gras comme d'hab.
MMGP
08/07/2012
Et ce sont les médecins qui assumeront l'augmentation du montant des cotisations ? On rêve ! Non ! On cauchemarde! Où est le serment d'Hippocrate ?
Patrick Guivy
08/07/2012
Le syndicat de médecins n’est pas à court d’idées, c'est le moins que l'on puisse dire, et le problème est que leurs idées sont courtes. Je trouve assez scandaleux et facile de proposer des solutions qui dépensent l'argent des autres. Nous, les clients faut-il le rappeler, avons le droit de choisir nos fournisseurs, faisons simplement notre travail de patient/assuré/consommateur/acteur pour choisir les praticiens les plus respectueux d'une éthique qui semble défaillante dans un certain nombre de cas (minoritaires).
trape
09/07/2012
une mutuelle est une assurance privée qui module ses contrats et ses clauses avec le prix des services vendus. Donc tout est possible. Hors d'une catastrophe exceptionnelle, une assurance ne fait pas faillite puisque elle a les outils statistiques pour moduler ses charges et ses ressources.
AMALFITANO RAPHAEL
09/07/2012
Il est inadmissible d'augmentez nos cotisations,ne croyez-vous pas que la sécurité sociale pourrait nous rembourser au lieu de payer des centenaires en algérie,Maroc et Tunisieet pourquoi ne pas plaphonner ces dépassements honoraires ce serait plus sèrieux
Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
5

5
Ecrit par cfou :
Une société très disponible avec des gens très compétents. Cela faisait longtemps(...) SUITE
NOTE
1

5
Ecrit par didier :
adhérents depuis la création de la mutuelle nous pensons changer!!!la mutuelle ne(...) SUITE