Actualités mutuelle

La réforme de la complémentaire santé a du mal à se mettre en place

Publié par le , Mis à jour le 24/11/2014 à 15:50

Cela fait maintenant deux ans que la réforme de la complémentaire santé a été dévoilée. Mais son application reste assez laborieuse. Par ailleurs, son contenu fait l’objet de critiques de toutes parts.

Les contrats responsables

Le décret qui détermine les nouvelles lignes du cahier des charges régissant les contrats responsables a finalement été publié dans le Journal Officiel. Cela faisait environ trois trimestres que cette parution était attendue en sachant que plus de 9 contrats de complémentaire santé sur 10 sont désormais « responsables ». L’application de ce décret est différée pour le 1er avril 2015 (au lieu de début janvier 2015) (hormis pour certains contrats collectifs). Malgré tout, le délai pour s’y conformer est particulièrement serré pour les complémentaires santé.

Objectifs et concrétisation

Pour rappel, l’objectif de la réforme de la complémentaire santé était principalement d’améliorer la maîtrise des frais mais aussi d’optimiser les prises en charge en matière de frais d’optique et de soins dentaires. La question qui se pose est de savoir si le défi a été relevé. Notamment en ce qui concerne les dépenses dentaires, les restes à charge demeurent élevés.

Dans tous les cas, l’Unocam qui rassemble les organismes de complémentaires santé dénoncent ce décret. La Mutualité française, bien que soutenant une régulation du secteur, affiche aussi son scepticisme. Certains professionnels pointent du doigt un manque de connaissance du marché et de ses subtilités. Ainsi, les limites dans le domaine de l’optique pourraient être confondues avec des tarifs de référence. Pour leur part, les dépassements d’honoraires pourraient causer des augmentations des cotisations.

Enfin, la généralisation de la complémentaire santé qui devrait s’étendre à tous les salariés n’implique pas une amélioration des prestations compte tenus des tarifs. En effet, bon nombre d’entreprises pourraient appliquer uniquement le panier de soins minimums. L’avenir s’annonce donc assez délicat pour la réforme de la complémentaire santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES