Actualités mutuelle

A quoi bon une mutuelle maternité ?!

Publié par le , Mis à jour le 08/02/2013 à 17:18

Mis à part les préparatifs d’usages, la mutuelle maternité est un élément essentiel à une grossesse épanouie. En effet, elle couvre les frais liés à la grossesse et à l’accouchement. Futures mamans, cette assurance vous est indispensable !

Etape 1 : renseignez-vous !

Les assurances relatives à la grossesse diffèrent selon la caisse d’assurance maladie de la patiente. Si vous n’êtes pas assurée personnellement, ayez recours à un comparateur de mutuelles santé pour trouver une assurance pas chèrecorrespondant à votre cas. Informez-vous ensuite sur les points suivants : les frais remboursés, les droits et avantages octroyés par l’assurance ainsi que la durée du congé maternité. Pensez également à consulter votre convention collective. Souvent, celle-ci vous accorde des avantages supplémentaires.

Etape 2 : passez voir votre médecin puis déclarez votre grossesse

Lorsque votre grossesse est confirmée, vous devez effectuez un premier examen prénatal. Pour cela, consulter votre médecin. Une fois l’examen terminé, un document en 3 volets vous sera délivré. Le « volet rose » est à adresser à votre caisse d’assurance maladie tandis que les 2 « feuillets bleus » sont destinés à votre Caisse d’Allocations Familiales. Cette déclaration doit se faire dans les 3 premiers mois de votre grossesse.

Etape 3 : prévenez votre employeur

La démarche est simple. Par l’intermédiaire d’une lettre recommandée, accompagnée d’un certificat médical, avertissez-le de votre grossesse. Il vous fournira une attestation que vous devrez envoyer à la Sécurité Sociale avec la référence 3201. Cela doit être effectué avant le congé maternité.

Etape 4 : les examens de suivis pré et postnataux

Pour profiter de la mutuelle maternité, il est obligatoire de se soumettre à différents examens médicaux au cours de la grossesse. Une fois que les 3 premiers mois sont passés, 1 examen par mois est impératif jusqu’à la naissance. Un dernier examen doit être réalisé dans les 8 semaines suivant l’arrivée du bébé. Ces examens peuvent être effectués sur le temps de travail, sans aucune retenue de salaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES