Actualités mutuelle

Assurances : les Français fidèles aux mutuelles

Publié par le , Mis à jour le 11/10/2019 à 16:52

Une relation fidèle entre les Français et les assureurs traditionnelles

Fidélité, visite dans les agences, événements de la vie personnelle …Dans son baromètre, le cabinet Deloitte est revenu sur la relation des Français avec les assurances. Une relation privilégiée mais qui se passe à distance.

52% des Français vont se tourner vers une assurance mutualiste

Quelles sont les relations entre les assurés et les assurances ? Le cabinet Deloitte vient de publier son premier baromètre « Les Français et leur assureur ». Selon les résultats de cette enquête, les Français ont davantage confiance dans les assureurs traditionnels. Les mutuelles, assurances ou encore les bancassureurs vont être privilégiés pour la souscription d’un nouveau contrat. En effet, la population reste encore frileuse à l’idée de signer avec un géant du web, une start-up ou encore avec la grande distribution.

  • 62% vont se tourner vers une compagnie d’assurance nationale
  • 52% vont privilégier une assurance mutualiste
  • 28% vont se tourner vers une banque nationale
  • 23% vers une banque mutualiste

Si la relation entre un assuré et son assurance se base sur une certaine fidélité, celle-ci s’effectue à distance. La preuve, 68% d’entre eux n’ont pas été contactés par leur assureur principal dans les 24 derniers mois. Ce sont les clients qui sont à l’initiative des entrevues. D’ailleurs, 43% des Français n’hésitent pas à se déplacer en agence. Un rendez-vous qui concerne la signature d’un nouveau contrat ou pour faire évoluer un contrat déjà existant. On apprend que 28% des opérations sont effectuées par téléphone et 2 assurés sur 3 sont prêts à déclarer et gérer des sinistres en ligne.

Les Français ne communiquent pas les évènements de la vie personnelle

Les Français n’ont pas le réflexe de prévenir leur assurance ou leur mutuelle lors des événements de la vie personnelle. Les naissances, mariages ou encore décès font l’objet de moins d’une déclaration sur deux. Pire, de nombreux assurés pensent que ces nouvelles informations ne concernent tout simplement pas les assurances. Pourtant, lorsque les éléments sont transmis, ils estiment être bien accompagnés par les professionnels.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES