Actualités mutuelle

La mutuelle et la chirurgie esthétique

Publié par le

On ne peut pas vraiment compter sur la Sécu pour un remboursement des frais liés à une chirurgie plastique, traitement considérés comme frais de confort. On peut par contre fonder une espérance sur le remboursement d'une mutuelle pour une telle opération. 

La chirurgie réparatrice et la chirurgie plastique

L’assurance maladie est très stricte et sépare à bien les actes chirurgicaux à visée médicale et la chirurgie plastique. Ce qui veut dire que la Sécu prend en charge à 100% le remboursement d’une chirurgie réparatrice mais se décline par contre de la prise en charge de la chirurgie esthétique. A noter que le remboursement de l’assurance maladie ne prend effet que lorsque l’intervention a lieu dans un établissement conventionné. La réparation du visage ou du corps doit aussi se faire à la suite d’un accident de la route, d’une brûlure, d’une morsure d’animal ou certaines malformations de naissance. Si vous devez donc faire face à un acte chirurgical pour ces raisons, vous pourrez toujours compter sur une mutuelle pas chère pour vous épauler dans vos dépenses.

Un vœu exaucé à la suite d’une demande croissante

Logiquement, les mutuelles santé interviennent surtout pour combler la part d’un acte médical qui n’est pas remboursé par l’assurance maladie. Et étant donné le fait que la chirurgie esthétique est souvent jugée comme un acte de confort, la Sécu se décline souvent des frais liés à ce genre d’opération. Toutefois, avec l’augmentation des demandes de chirurgie purement esthétique, certaines mutuelles ont décidé de faire le tour de ces demandes croissantes. Aussi, si vous vous décidez un jour de vous lancer dans un petit lifting ou rhinoplastie, pensez à trouver une mutuelle santé pas chère en ligne qui pourra tenir en compte votre demande.

Les mutuelles et les pratiques dites « parallèles »

A l’exemple de l’ostéopathie, de la chiropractie ou encore de la médecine douce, la chirurgie esthétique est désormais comprise dans les pratiques dites « parallèles ». Et si la Sécu se décline du remboursement de ces pratiques, les mutuelles santé ont décidé de réévaluer la situation afin d’en proposer un remboursement adéquat.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES