Actualités mutuelle

Chômage : n'abandonnez pas votre mutuelle santé !

Publié par le , Mis à jour le 29/10/2014 à 13:41

N’importe qui peut perdre son travail. Le chômage touche plus de 3 millions de personnes en France. Lorsqu’une personne perd son travail, elle se retrouve bien souvent sans ressources, sans source de revenus et la première mesure à prendre dans ces cas-là est de réduire les charges. Couper les coûts et réduire les dépenses peut aider à tenir plus longtemps, surtout en temps de crise, où trouver un travail n’est pas chose évidente.


Il arrive alors que le chômeur décide de résilier sa mutuelle santé. Mais, en restant sans mutuelle, l’on s’expose à de nombreux risques. La maladie peut frapper à tout moment et nul n’est à l’abri d’un accident. De plus, depuis juillet 2009, les individus (détenteurs d’un CDD ou CDI) qui se retrouvent au chômage suite à un licenciement sont maintenant couverts par la complémentaire santé de leur ancienne entreprise jusqu’à échéance de leur contrat d’assurance.


Votre ancienne mutuelle d’entreprise


Lorsque vous vous retrouvez au chômage, votre ancien employeur (si votre contrat le stipule) a pour obligation de continuer à cotiser pour votre complémentaire santé au maximum 9 mois après votre licenciement. Il vous suffit pour cela de payer votre part de cotisation en une fois à la rupture de votre contrat avec votre employeur. Cela dit, si votre situation change et que vous prenez de l’emploi ailleurs, alors il faut en avertir votre ancien employeur car votre ancienne mutuelle est annulée dès que vous trouvez un autre emploi.


Votre conjoint


Il est bon de savoir que si vous ne pouvez pas honorer les cotisations de votre mutuelle, votre conjoint peut vous venir en aide. Il est possible de se rattacher à la mutuelle de votre conjoint ou partenaire (et ce même si celui-ci/celle-ci a souscrit une assurance individuelle). Vous pourrez bénéficier d’une réduction dans ce cas de la part de la compagnie d’assurance de votre tendre moitié.
Il est important de continue d’être assuré même si on est chômeur car un accident peut arriver à tout moment. Il existe de nombreuses options disponibles pour les chômeurs.


Si vous avez suffisamment de côté pour souscrire une complémentaire santé jusqu’à l’obtention d’un autre emploi, vous pouvez considérer les choix qui s’offrent à vous.


Elles proposent généralement des contrats de couverture santé basiques. Vous pouvez  bénéficier d’une garantie hospitalisation, la couverture de frais dentaires ou optiques. Vous aurez bien entendu des remboursements pour les frais de généralistes et pour vos médicaments. Vous pouvez demander des devis ou comparer les différentes offres sur un comparateur d’assurance. De la sorte, vous pourrez trouver l’option la mieux adapté à une personne sans emploi.
Cela dit, si vous ne pouvez vraiment pas payer la cotisation, il vaut mieux faire, au plus vite, une demande à l’Etat pour avoir accès à la couverture maladie universelle (CMU) ou à l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). Ce sont des dispositifs mis en place par l’Etat pour les personnes ne pouvant pas assurer les cotisations relatives à une mutuelle .

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES