Actualités mutuelle

Les salariés perplexe au sujet de la loi ANI

Publié par le , Mis à jour le 08/09/2015 à 17:24
2 réactions Note

Le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer une mutuelle collective à leurs salariés, dont les spécificités sont décrites par l’accord national interprofessionnel (ANI). A 4 mois de la date butoir, SwissLife et Ifop ont réalisé une enquête auprès des salariés.

Les entreprises encore non équipées

Alors que dans 4 mois la loi ANI rendra obligatoire la souscription d’une mutuelle santé collective au sein des entreprises, l’enquête menée par SwissLife montre que près de la moitié des salariés des entreprises de moins de 49 personnes n’a pas encore accès à une mutuelle d’entreprise.

Plus d’un quart des salariés (26 %) ne serait même pas au courant de la prochaine mise en place du dispositif, un taux qui atteint 31 % pour les salariés non couverts. 57 % des salariés non couverts estime être mal informé.

62 % des salariés se plaignent de ne pas avoir été consulté à propos des conditions de mise en place de la généralisation de la complémentaire santé au sein de leur entreprise. Les médias sociaux semblent jouer un rôle prépondérant dans l’information relative à la loi ANI, pour 51 % des personnes interrogées, tandis que 29 % a été averti par leur direction, 5 % par les services des ressources humaines et 2 % pas un représentant syndical.
A noter, les compagnies d’assurance sont la dernière source d’information sur le dispositif de la loi ANI.

Qui doit résilier la mutuelle individuelle pour faire place à la mutuelle collective ? Ca non plus, les salariés ne le savent pas trop : 25 % des salariés interrogés ignorent les démarches de résiliation.

Généralisation de la complémentaire santé : des doutes quant aux avantages

Les salariés les plus sceptiques le sont d’abord quant au niveau de couverture : 39 % pense que les garanties vont diminuer, 24 % que cette nouvelle mutuelle obligatoire ne va pas améliorer leur niveau de couverture.

Globalement, les salariés craignent pour le montant des cotisations, pour la qualité d’information offerte par l’assureur, sur la clarté des garanties et les frais couvert par la mutuelle.

Face à ces craintes, il apparait que les surmutuelles sont plutôt envisagées par les salariés pour compléter les éventuels manques de leur contrat collectif. Pour cette surcomplémentaire, les Français ont déclaré être prêts à ajouter 27 euros per mois en plus de leur mutuelle obligatoire.

L’enquête SwissLife / Ifop a été  menée du 1er au 6 juillet auprès d’un échantillon national de 2 013 salariés représentatif des salariés d’entreprises de 1 à 49 salariés issues du secteur marchand (hors agriculture, administration publique, santé et enseignement).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS

je pense que c'est vous qui m'avez téléphoner si vous avez une adresse sur annecy faite moi en part merci

Mutuelle-land.com, le comparateur de mutuelles

Bonjour,

Assurland.com est un comparateur d'assurances qui met en relation assureurs et internautes désireux de souscrire une assurance.

Autrement dit, nous jouons un rôle d'intermédiaire et nous ne contactons jamais les internautes par téléphone. C'est donc une compagnie d'assurances qui a dû vous contacter.

Bonne journée.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES