Actualités mutuelle

Complémentaire santé : la question des frais de gestion

Publié par le

Les frais de gestion des mutuelles sont souvent critiqués... et pourtant

Les frais de gestion des complémentaires santé sont souvent montrés du doigt pour leur conséquence de faire augmenter les tarifs des mutuelles. Mais selon un décryptage de ces frais par Claude Le Pen, professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine et membre du Conseil d’Orientation et de Réflexion de l’Assurance, ce ne serait pas si simple. Retour sur la tribune publié dans Les Echos.

Les comptes de la santé

  • Coût de gestion de la Sécu en 2015 : 7,5 milliards d'euros pour 150 milliards de prestations.
  • Coût de gestion pour les complémentaires : 7 milliards pour 26 milliards de prestations.

Soit 5% d'un côté et 26% de l'autre. Mais pour le spécialiste de l’économie de la santé, « la comparaison des deux pourcentages n'a pas de sens ». La Sécurité Sociale prend en charge 77 % des dépenses de santé et les complémentaires 13% : « il est assez logique que le ratio de ces dernières soit supérieur ».

Le type de prestation en revanche joue sur les couts de gestion. Les prestations telles que les soins dentaires, d’optique, d’audioprothèses ou les dépassements d'honoraires sont les plus complexes à gérer. Les complémentaires doivent gérer leurs recettes, tandis que ces dernières reversent pas moins de 4,5 milliards d’euros à la Sécurité Sociale.

Pour finir, l’expert en économie de la santé explique que la branche « maladie » de la Sécu « ne supporte pas les effets de la dette qu'elle génère ». Et de rappeler qu’en 2015, la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) a reversé 2,8 milliards d'euros d'intérêts à ses créanciers, que l’expert n’hésite pas à considérer comme des frais de gestion.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES