Actualités mutuelle

Complémentaires santé : « une flambée des prix » selon UFC Que-Choisir

Publié par le , Mis à jour le 13/02/2020 à 14:14

Les prix des complémentaires santé ont augmenté pour 2020

UFC Que-Choisir révèle « une flambée des prix » des complémentaires santé pour l’année 2020. Selon une étude, l’inflation oscille entre 2,7% et 12%. Face à ce constat, l’association demande à Agnès Buzyn la mise en place rapide « de la résiliation à tout moment ».

Une inflation médiane de 5% pour 2020

« Il est urgent que la résiliation à tout moment entre en vigueur ». Cette demande émane de l’association UFC Que-Choisir qui a étudié « près de 500 contrats d’assurance santé ». Elle a ainsi détecté une inflation médiane de 5% pour l’année 2020. Un taux bien supérieur annoncé par certains professionnels. Dans les faits ce chiffre équivaut à une hausse moyenne de plus de 80 euros.

Dans un tableau comparatif, UFC Que-Choisir dévoile l’inflation médiane en 2020. Si cette inflation est modérée pour la Macif (+2.7%), elle bondi pour Swiss Life (+12%).

  • Macif (+2.7)
  • La Mutuelle générale (+3.2%)
  • MNH (+4.2%)
  • Groupama (+4.2%)
  • Adrea Mutuelle (+4.4%)
  • Harmonie Mutuelle (+4,5%)
  • EOVI MCD Mutuelle (+5%)
  • Radiance (+5,2%)
  • MNT  (+5,2%)
  • MIE (+5,6%)
  • MGEN  (+6%)
  • ALPTIS Assurance (+8,1)
  • Malakoff Médéric Humanis (+8,2%)
  • APICIL (+10,7%)
  • Swiss Life (+12%)

Ce sont les mutuelles qui font ici office de bons élèves avec une hausse de 4,6% devant les sociétés d’assurances (+4.9%). Des taux bien loin des institutions de prévoyance avec une augmentation médiane de 9%.

Cette flambée des prix coïncide avec l’entrée en vigueur du « reste à charge zéro ». La mesure encore méconnue des Français permet à une personne de s’équiper d’une paire de lunettes, d’une prothèse auditive ou d’un équipement dentaire sans à mettre la main à la poche. La réforme aussi appelée « 100% » est entrée en vigueur le 1er janvier et doit s’installer jusqu’en 2021.

La date butoir de la résiliation à tout moment fixée au 1er décembre

Pour limiter cette hausse constante des tarifs, UFC Que-Choisir demande à Agnès Buzyn d’avancer l’entrée en vigueur de « la résiliation à tout moment » dont la date butoir est fixée au 1er décembre 2020 : « Cette mesure leur permettra de choisir le contrat le plus adapté à leurs besoins et à leur budget. Ils joueront ainsi leur rôle de régulateur du marché, et permettront, par cette concurrence ravivée, une baisse des prix » explique l’association. Rappelons que cette mesure pourra permettre à un assuré de changer de contrat santé quand il le souhaite après une première année.

La Mutualité française parle d’une hausse moyenne de 3%

Pour la Mutualité française, cette idée est « contreproductive » Dans une interview accordée à l’AFP et relayée par le Point, Thierry Baudet explique « qu’elle fera augmenter le coût de l’acquisition d’une complémentaire santé. La concurrence ne fera pas baisser les prix (…) qui sont directement liés à l’augmentation des dépenses de santé ».

Le président de la Mutualité française déplore également la méthode employée pour calculer la hausse des tarifs des complémentaires santé. Il évoque notamment la méthodologie de l’association qui a lancé « un appel à témoignage » limité à 500 contrats. Un chiffre bien loin des 40 millions de contrats santé en France. Selon la Mutualité, les cotisations en 2020 devraient augmenter en moyenne de 3%.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES