Actualités mutuelle

Des opérations déprogrammées à cause de la mobilisation des infirmiers-anesthésistes

Publié par le , Mis à jour le 21/01/2011 à 16:57

Les infirmiers-anesthésistes en grève

Selon les chiffres du ministère de la santé, les infirmiers-anesthésistes étaient environ 15% à s'être mis en grève lundi alors que les établissements de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) annoncent une mobilisation de la part de 25,3% des infirmiers-anesthésistes. Cette mobilisation fait suite à la manifestation de vendredi à Paris, au cours de laquelle quelques affrontements se sont produits entre plusieurs centaines d'infirmiers-anesthésistes et les forces de l'ordre, sur les Champs-Elysées et à proximité du ministère de la Santé.

Revendications des infirmiers

Les principales organisations (SNIA, CGT et Sud) appellent à la reconduction du mouvement. Les infirmiers veulent que l'on continue de reconnaitre leur spécialité (qualification, pénibilité du travail, salaire), et que l'on reconnaisse leur diplôme de niveau Master. Ils refusent la possibilité que des infirmiers sans spécialisation puissent un jour exercer des actes d'anesthésie. En sept mois, c'est la septième journée d'action. Cette fois-ci les grévistes devaient assurer leur service comme ils avaient été cherchés leur assignation au travail directement à la préfecture lundi matin. Dans le même temps, un appel à la non prise de poste a été lancé. A cause de cette mobilisation de nombreuses opérations considérées comme non urgentes ont du être déprogrammées. Par ailleurs, le ministère a affirmé que cela n'avait pas affecté les services d'urgences.


Article rédigé par Hortense Hollier-Larousse

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES