Actualités mutuelle

Pourquoi l'aide pour une complémentaire santé fonctionne mal ?

Publié par le

L’aide à la complémentaire santé (ACS) a été mis en place en 2004. Ce dispositif vise une catégorie d’assurés dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil. Aujourd’hui, force est de constater que le nombre de personnes qui en bénéficientmalgré leur éligibilitéreste plutôt bas. Pourquoi ?

Les bénéficiaires de l’ACS

L’ACS s’adresse aux personnes dont les ressources annuelles oscillent entre 8 645 et 11 670 euros (plafonds pour un assuré qui vit seul en métropole). Malgré les nombreuses actions qui sont menées pour promouvoir le dispositif, près de 65 % des bénéficiaires potentiels n’y font pas appel.

Au mois de juillet 2013, l’éligibilité a été élargie en augmentant la limite de revenus (à noter qu’une hausse avait déjà été faite en 2012). Malgré cela, les bénéficiaires n’ont pas accouru pour ouvrir leurs droits. Le pourcentage des éligibles qui jouissent de leurs droits frôle à peine les 40 %.

Pourquoi ?

Différentes hypothèses sont soumises pour expliquer la réticence des bénéficiaires à profiter de l’ACS. Certains évoquent le reste à charge qui serait trop important. Il faut, en effet, savoir que les bénéficiaires doivent payer environ 40 à 50 % des frais de la complémentaire santé. En comparaison, la complémentaire universelle prend en charge l’ensemble des frais. 

En ce qui concerne les bénéficiaires de l’ACS, ceux-ci doivent également s’acquitter des dépassements ainsi que des franchises (cet élément va être abrogé avec la nouvelle loi de la Sécurité Sociale 2015).

Quoi qu’il en soit, il est également possible que certaines personnes éligibles ne sachent pas qu’elles le sont. Certains ne sont tout simplement pas certains de pouvoir en profiter et ne déposent donc pas leurs dossiers. Des nouvelles mesures devraient alors être prises en conséquence pour optimiser cette disposition qui présente pourtant un intérêt certain.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES