Actualités mutuelle

Simplifier le passage à la loi ANI

Publié par le

Le DG d’Humanis, Jean-Pierre Menanteau fait du passage à la généralisation de la complémentaire santé une priorité pour son groupe. Il explique les enjeux de cette nouvelle forme de couverture  dans un entretien au Parisien Economie.

Loi ANI et mutuelle obligatoire : le grand défi

Si l’objectif d’Humanis est d’offrir un service de plus en plus personnalisé à ses assurés, un autre défi s’ouvre au groupe de protection sociale : la généralisation de la complémentaire santé. En effet, d’ici le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer une complémentaire santé obligatoire à leurs salariés.

Une décision qui concerne pas moins de 450 000 entreprises et a minima 3 millions de salariés. Pour Humanis, la priorité va être d’aider les entreprises à faire face à ces nouvelles réglementations.

Loi ANI : une porte ouverte sur la prévention ?

Pour le directeur d’Humanis, l’essentiel en matière de santé s’articule autour de la couverture des besoins de chaque salarié ainsi qu’autour de la prévention. Pour Humanis, aucun doute, l’entreprise à un rôle à y jouer. Ce serait d’ailleurs une véritable attente de la part des salariés.

Au-delà de la prévention, un autre défi concerne le coût pour les salariés. Humanis propose de limiter le restant à charge de l’assuré. Pour ce faire, Humanis –comme Axa- a rejoint la place d’actionnaire d’Itelis, plateforme de réseaux de soins. Objectif : négocier avec les professionnels de santé, notamment les opticiens afin d’obtenir des tarifs attractifs pour les assurés.  

Bref, du pain sur la planche pour les assurés et les entreprises concernés par la généralisation de la complémentaire santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES