La prise en charge de l'IVG

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité des mutuelles à la une
Toutes les actualités des mutuelles
Actualités mutuelles  /  IVG : les conditions pour bénéficier d'une prise en charge

IVG : les conditions pour bénéficier d'une prise en charge

quelle prise en charge pour l'IVG ?

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) au prix variant de 190 à 450 euros est pris en charge partiellement ou totalement selon le cas par l'Assurance Maladie.

Le ticket modérateur peut être remboursé par la mutuelle santé. En France,  une femme peut décider d'interrompre volontairement sa grossesse. Cependant, cette pratique est strictement encadrée. Ainsi, elle ne doit pas se produire au-delà de 3 mois de grossesse (soit 14 semaines après le 1er jour des dernières règles). Pour une jeune femme mineure, il faut l’accord de l'un des parents ou du tuteur avant de pratiquer l’IVG. 

Les coûts d’une IVG

Si l’IVG est pratiquée dans un centre hospitalier public ou privé, le prix forfaitaire varie de 250 à 390 €. Les tarifs vont de 400 à 450 € dans une clinique privée. Pour un avortement médical, le prix forfaitaire est de 257 € pour un hôpital, de 260 à 270 € pour un établissement privé et dans un cabinet privé, le coût est de 190 € si la femme ne dispose pas des garanties d’une mutuelle santé.

Son remboursement

L'Assurance Maladie prend en charge 80 % du coût de l'IVG si elle est effectuée dans un centre de santé, et 70 % si l’IVG s’est passé dans un cabinet médical. Pour le reste, l'intéressée doit le prendre en charge. Toutefois, les bonnes mutuelles peuvent régler cette différence à la place de l’assuré selon le contrat.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Loreline_GL404 :
Un seul conseil: ne jamais souscrire de contrat SOGECAP. Mutuelle ne rembourse jamais(...) Lire la suite >
NOTE
4

5
Ecrit par A5 :
Bonjour, Contrairement aux précédents commentaires, je n'ai jamais eu de problème(...) Lire la suite >