Actualités mutuelle

L'ADPM fait des propositions pour améliorer le PLFSS 2013

Publié par le , Mis à jour le 08/10/2012 à 17:56

Alors que la ministre de la Santé et le gouvernement aujourd’hui au pouvoir s’était montré contre la taxation des mutuelles santé via la TSCA pendant la campagne électorale, l’Association Diversité et Proximité Mutualiste (ADPM) fait état des promesses non tenues, après la publication du PLFSS 2013, relate le site fiscalonline.com.

Rappel des propos de Marisol Touraine

Après avoir pris connaissance du projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2013, l’ADPM regrette que le gouvernement ne tienne pas ses promesses et rappelle les propos des acteurs politiques concernant la santé en France.

Ainsi, la fédération remet au goût du jour les paroles de la ministre de la Santé à l’époque de la campagne présidentielle qui déplorait « la stratégie du gouvernement consistant à faire participer davantage les complémentaires santé au financement des dépenses de santé au détriment de l’Assurance Maladie et donc de la solidarité nationale ».

L’ADPM qui représente les petites et moyennes mutuelles déplorent également l’absence de plan en faveur d’une nouvelle politique de santé publique.

Les propositions de l’ADPM

Afin d’améliorer considérablement le PLFSS 2013, la fédération mutualiste fait des propositions pour en finir avec le schéma actuel.

Il faut ainsi :

  • Supprimer la TSCA comme les autres taxes sur la Santé
  • Supprimer la niche fiscal des mutuelles santé collectives obligatoires
  • Laisser le libre choix de sa mutuelle santé (pour les contrats individuels comme obligatoires)
  • Renforcer le rôle de la Sécurité Sociale
  • Supprimer les vignettes orange (prise en charge de la Sécu à hauteur de 15 %)
  • Veiller au respect du parcours de soins par les patients
  • Supprimer les aides faites aux praticiens sans actions notables de leur part

Autre point brûlant d’actualité : les dépassements d’honoraires. Les négociations conventionnelles ont repris et la question est de savoir qui devra les prendre en charge afin d’alléger le restant à charge des patients. L’ADPM s’oppose d’ores et déjà à une prise en charge de la part des mutuelles santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES