Actualités mutuelle

Les complémentaires santé se rapprochent !

Publié par le

La généralisation des complémentaires santé sert de catalyseur pour d’autres rapprochements. Cela accélère la consolidation des mutuelles.

Grandir pour survivre

Pour la majorité des mutuelles, il est indispensable de survivre dans cet environnement règlementaire, concurrentiel, fiscal et prudentiel très dur. Plusieurs organismes ont décidé de s’unir afin de rester en vie : la « Mutuelle Entrain » et la « Mutuelle Générale des Cheminots » se sont alliées. Le rapprochement de ces 2 mutuelles « cheminotes » a été précipité par l’appel d’offres que la SNCF a lancé pour doter les 10 000 salariés « sous-contrat » de cet établissement public d’une couverture santé et prévoyance en janvier 2014. Étant donné leurs tailles respectives, ce n’est pas envisageable que ce contrat collectif puisse les échapper. Le président de Mutuelle Entrain, Olivier Téchec, explique vouloir remplir les critères de solvabilité de couverture du territoire et de fonds propres qui sont proposés pour l’octroi des contrats collectifs. La généralisation des complémentaires santé pour chaque salarié d’ici 2016 devrait encore servir de catalyseur pour d’autres rapprochements.

Un mouvement inévitable

L’accélération des consolidations est inéluctable. De 2006 à 2011, on a constaté une diminution importante du nombre de mutuelles à cause des regroupements et la disparition de plusieurs d’entre elles. Aujourd’hui, il reste environ 500 mutuelles, dont la plupart sont de petite taille. Pour l’année 2011, ils n’étaient que 191 à avoir eu un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros. Et depuis le début de cette année, on peut noter 2 grands projets pour la course à la taille. Agrume, avec 30 mutuelles d’entreprise (800 000 personnes protégées) envisage d’adhérer à l’union « Harmonie Mutuelles » (avec 4,8 millions de personnes protégées). La Mutuelle générale de la police et Unéo envisagent un rapprochement sous forme d’union mutualiste de groupe.

Selon Mathias Matallah (président du cabinet Jalma), le marché des complémentaires santé « se dirige vers un gigantisme », et,  d’ici quelques années, ce secteur ne comptera plus que 4 ou 5 grands acteurs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES