Actualités mutuelle

La Sécu étudiante sur la sellette

Publié par le , Mis à jour le 06/02/2014 à 16:20

Alors que plus d’un étudiant sur 3 renoncent aux soins faute de moyens, le débat sur le maintien de la Sécurité Sociale étudiante fait rage. Si le syndicat étudiant FAGE et l’association de consommateurs UFC Que Choisir souhaitent son abolition, La Mutuelle Des Etudiants (LMDE) soutient pleinement son maintien. Intérêts ou véritable vocation ? Zoom sur les risques pour les étudiants.

Pourquoi supprimer la Sécu étudiante ?

Alors que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé une réforme du régime obligatoire étudiant mi 2014, un syndicat et une association de consommateurs sont sur la même longueur d’onde quant à la suppression de la Sécu étudiante.

Pour la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) et UFC Que Choisir, ce régime est jugé « ancien et archaïque », plus du tout adapté aux besoins des étudiants.

Ces deux organismes influents ont par ailleurs ouvert une pétition dénonçant un système « complexe pour les étudiants, inefficace dans sa gestion et coûteux pour la société ».

La LMDE défend bec et ongles l’importance de la Sécu pour les étudiants

Face à cette initiative, la LMDE affirme l’importance de conserver le régime obligatoire dédié aux étudiants et appelle l’Etat à prendre ses responsabilités.

Selon la mutuelle des étudiants, si les services de la Sécu étudiante sont actuellement critiquables, c’est surtout lié au manque de moyen alloué à ce régime. Les mutuelles étudiantes devant compenser ce sous-financement. La LMDE en appelle donc à la responsabilisation de l’Etat.

Supprimer la Sécu étudiante serait un véritable risque, puisque les étudiants peuvent actuellement y avoir accès facilement (implantation sur les campus et autres lieux de vie des étudiants), tout en bénéficiant d’actions de prévention ciblées.

Conflits d’intérêts

Si les arguments de la LMDE sont pertinents notamment quant aux services offerts par la Sécu étudiante dans un objectif d’amélioration de la santé de cette partie de la population, la question de la motivation de la mutuelle reste entière, entachée par un éventuel conflit d’intérêt.

En effet, la Sécurité Sociale étudiante est gérée par les mutuelles étudiantes. Si la première tend à disparaitre, l’avenir des secondes serait incertain. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES