Actualités mutuelle

La protection sociale des expatriés français s'étiole

Publié par le , Mis à jour le 15/02/2018 à 18:07

Pourquoi les salariés français sont-ils mal couverts à l'étranger ?

Selon la 6e édition du « Baromètre Expatriés 2018 », réalisé par la mutuelle Humanis et Lepetitjournal.com, les Français seraient de plus en plus nombreux à s’expatrier, de plus en plus loin et seraient de moins en moins bien couverts en matière de protection sociale.

Les salariés français moins bien couverts à l’étranger

Voici les principaux résultats du baromètre :

  • Seuls 25 % des expatriés étaient pris en charge par leur employeur pour la retraite
  • 44 % pour leur santé
  • 22 % pour la prévoyance

 

  • 53 % des expatriés n’ont pas de couverture retraites au-delà du régime local obligatoire
  • 20 % n’a pas de complémentaire santé
  • 47 % n’a pas de prévoyance

De mauvais résultats qui s’expliquent par une hausse du nombre d’expatriés (+4,6%) et une hausse des Français travaillant en contrat local (85 % des expat’ sont en contrat local (+3% sur 1 an). Autre phénomène de plus en plus répandu, les Français sont également 21 % à travailler en indépendants (2 fois plus qu’il y a 10 ans).

Les droits de couverture non automatiques en dehors de la France

Si en France on ne peut pas se plaindre du système de santé français (par rapport à l’étranger), les conditions de retraites (ou de couverture santé d’ailleurs) peuvent être très différentes des conditions française explique l’étude.

Cette situation dégradée peut avoir des conséquences à long terme, au moment du départ à la retraite.

Seuls 40 % des expatriés français déclarent cotiser pour leur future retraite, dont de plus en plus de français à cotiser au système local (65 % au système local, 40 % au système français).

Mais les Français attachés au système de protection social français

  • 75% à juger important de garder le lien avec le système français
  • 49 % juge que c’est ce qui manque le plus à l’étranger
  • 26 % disent d’ailleurs revenir en France pour cette raison

Malgré cet attachement, les Français préparent de moins en moins leur protection sociale avant leur départ à l’étranger.

  • 37 % partent sans même se renseigner sur la couverture sociale du pays d’expatriation (+7 point par rapport à 2017)
  • 52 % attendent plus de 3 mois après l’arrivée dans le pays (+13 point par rapport à 2015)

Méthodologie : enquête réalisée en ligne du 14 novembre au 1er décembre 2017 auprès d'un échantillon de 1 461 Français résidant à l'étranger âgés de 18 ans et plus.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES