Actualités mutuelle

Le nom de votre mutuelle révèle beaucoup de chose

Publié par le

Quel tarif pour quelle couverture de santé ?

La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de sortir une étude originale portant sur le nom des organismes de complémentaire santé. Que révèlent ces noms ?

Nom des complémentaires santé : quelles informations ?

Le statut juridique, via les termes :

  • « mutuelle » (cité dans 78 % en 2015)

L’organisme appartient à ses assurés et les bénéfices réalisés sont réinvestis au profit de ces derniers (organisme non lucratif)

  • « assurance » (16 %)

Il existe 2 types de sociétés d’assurances : les « compagnies d’assurances » à but lucratif et les « mutuelles d’assurances » à but non lucratif (se distinguent des mutuelles par le Code auquel elles se rapportent)

  • « prévoyance » (12 %)

Les institutions de prévoyance (3e catégorie juridique) sont à but non lucratif et spécialisées dans la couverture des entreprises.

Le marché sur lequel elles exercent :

  • spécialisés pour une profession (41 %) ou une entreprise
  • sur une zone géographique (35 %)

Une valeur (18 %) : cohésion, sécurité, famille, etc.

Et des informations tarifaires dans tout ça ? Eh bien oui, selon l’étude ! Regroupé en 6 types d’organisme, il serait possible de connaitre les pratiques tarifaires de votre mutuelle rien qu’à son nom !

Organismes mutualistes et ceux spécialisés sur des professions : tarifs les plus solidaires

- s’adressent aux familles modestes

- aux familles avec enfants

- augmentent moins pour les seniors

- les assurés récupèrent une part de leurs cotisations sous forme de prestations

L’ancrage local : meilleur rapport prestations / cotisations, lié aux frais de publicité plus faible

6 groupes d’organismes distincts

Les informations contenues dans le nom des organismes ont permis à la Dress de les classer en 6 groupes bien distincts.

  1. Les mutualistes professionnels (34 % des organismes) : composés des mutuelles de fonctionnaires et de grandes entreprises
  2. Les mutualistes géographiques (17 %) : ancrage local et valeur le plus souvent familiale dans le nom
  3. Les organismes mutualistes généralistes (20 %) : spécialisation géographique ou professionnelle, parfois accompagné d’une valeur pour appuyer leur identité
  4. Les assureurs mutualistes (6 %) : spécialisés pour une profession ou un secteur
  5. Les assureurs généralistes (14%) : les grandes compagnies d’assurances se contentent de leur nom propre familier du grand public et les bancassureurs affichent quant à eux le nom de la banque dont ils sont la filiale. Les structures plus modestes rajoutent souvent une valeur (protection, prudence, sérénité, avenir, sauvegarde, etc.)
  6. Les organismes de prévoyance (8 %) : spécialisées pour une branche professionnelle ou pour une grande entreprise

Quelles pratiques tarifaires selon les noms ?

De ces 6 groupes, la Drees en a déduit des pratiques tarifaires :

Le groupe 1 bénéficie de la clientèle la plus captive : seniors, familles nombreuses, ménages modestes, etc. Ils reversent la plus grande part de leurs cotisations sous forme de prestations.

Les groupes 2 et 3 segmentent moins fortement entre classes d’âge, lieu de résidence ou composition familiale. Ils reversent à leurs assurés environ 75 % de leurs cotisations sous forme de prestations.

Les groupes 4 et 5 proposent plutôt un tarif au plus juste du risque individuel de chaque adhérent.

Le groupe 6, plutôt en contrat collectif, offre un ratio prestations / cotisations proche de la moyenne des contrats individuels.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES