Actualités mutuelle

Les « chirurgicaux » luttent pour un meilleur remboursement des dépassements d'honoraires

Publié par le , Mis à jour le 08/03/2011 à 16:26

Les chirurgicaux se créent leur propre syndicat : "le Bloc"

Les praticiens libéraux (chirurgiens, anesthésistes, gynécologues-obstétriciens) exerçant dans les blocs opératoires sont mécontent des syndicats de médecins pluri-catégoriels. Ils vont donc se présenter, fin septembre, pour la première fois sous leurs propres couleurs aux prochaines élections professionnelles de la médecine libérale.

« Il est essentiel de gagner ces élections pour être à la table de négociations », a déclaré vendredi à la presse Philippe Cuq, président du nouveau syndicat que les « chirurgicaux » (l'ensemble des praticiens intervenant dans les salles d'opération) viennent de créer et qui a pour nom « le Bloc ».

Les revendications du "Bloc"

Le Bloc mène campagne principalement pour une revalorisation tarifaire des actes en bloc opératoire, un meilleur remboursement pour les patients des « dépassements d'honoraires » (actes non remboursés par la Sécurité sociale) par les organismes de remboursement complémentaire (mutuelles, institutions de prévoyance, assurances).

Les membres du Bloc veulent aussi voir baisser le montant élevé des assurances qu'ils doivent souscrire pour se prémunir contre d'éventuelles plaintes des patients. Selon le Docteur Cuq, la revalorisation des actes de ces praticiens chirurgicaux par la Sécurité sociale connaît « un retard important et insupportable depuis plus de 15 ans », alors que d'autres actes sont beaucoup mieux pris en compte comme ceux des cardiologues ou des radiologues.

S'agissant de la prise en compte financière de leurs dépassements d'honoraires par les « mutuelles santé », les membres du Bloc s'indignent que celles-ci dépensent, à leur détriment, beaucoup d'argent dans de couteuses campagnes de communication ou pour le paiement de chambres individuelles. Enfin, au sujet des primes d'assurances qu'ils doivent acquitter, M. Cuq a noté que leur hausse a atteint « 1.800% depuis 25 ans » et que ces dernières années « l'augmentation des primes se situe entre 10 et 20% par an ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES