Actualités mutuelle

Les étudiants jugent négativement le système de santé français

Publié par le
+Une enquête nommée « Santé et conditions de vie des étudiants » et menée par La Mutuelle des Etudiants (LMDE) en partenariat avec la Mutualité française révèle que les étudiants ont une image négative du système de santé français. Globalement ils sont nombreux à renoncer aux soins et à une mutuelle santé, souvent pour raisons financières, lit-on dans un communiqué de la Mutualité.

Renoncement aux soins et aux mutuelles


L’enquête menée par la mutuelle estudiantine, la LMDE dévoile que 34 % des étudiants ont renoncé aux soins en 2011. Dans le même temps, 19 % de cette population ne possède pas de complémentaire santé, pourtant considérée comme un moteur d’amélioration de l’état de santé puisque elle favorise l’accès aux soins. 

Ce phénomène de renoncement est directement lié à des problèmes financiers rencontrés par cette partie de la population. 

Dans le détail des renoncements aux soins, l’étude précise qu’il s’effectue auprès de spécialistes comme le dentiste (7 %) ou l’ophtalmo (5%) mais également auprès des généralistes. Pour se soigner, les étudiants sont nombreux (92 %) à pratiquer l’automédication.

Une perception négative du système de santé


Ce qui ressort de cette étude, c’est très clairement un jugement négatif sur le système de protection sociale français. Globalement, les étudiants ne croient plus en l’égalité de l’accès aux soins. 

La Mutualité française qui se bat pour un accès aux soins de qualité pour tous préconise d’adapter le mode de vie des étudiants (instabilité financière et professionnelle) dans le système de santé français. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES