Actualités mutuelle

Une révision des mutuelles étudiantes

Publié par le
1 réaction Note

Cela fait huit mois que les sénateurs Ronan Kerdraon et Catherine Procaccia ont travaillé sur la réforme des mutuelles étudiantes. Ils ont enfin rendu public le rapport d’information concernant la Sécurité sociale ainsi que la santé des étudiants. Les conclusions sont très attendues vu la dégradation des services qui sont offerts par ces mutuelles étudiantes et leur prix élevé.

Un coût toujours négligé

Selon les constats faits par ces deux sénateurs, la Sécu pour les étudiants propose un dispositif qui est à la fois complexe et très opaque. Ils ont établi dans leur rapport que cela ne convenait plus. Toutefois, ils ont négligé un petit détail : le coût.

D’après les points de vue de l’UFC, il peut être plus judicieux de réintégrer les étudiants au sein du régime des parents. En effet, cela permettrait peut-être à la collectivité d’économiser environ 90 millions d’euros (la somme des subventions publiques qui sont accordées afin de couvrir les dépenses de gestion).

Le meilleur scénario

Dans le rapport d’information, les deux sénateurs n’ont pas réellement pris position. Ils proposent trois hypothèses dans lesquelles ils parlent d’une réintégration des étudiants dans le régime des parents. C’est certainement la solution la plus simple, car elle est à la fois économique et facile à comprendre pour les étudiants.

Les auteurs font remarquer que c’est une perspective qui n’empêche pas d’entreprendre des actions pour cette population qui, majoritairement en bonne santé, présente quand même certains risques. Cela bouleverse intensément l’un des arguments proposés par les mutuelles étudiantes afin de protéger leur survie. Cela dit, c’est l’État qui fixe les prestations et les cotisations.

Actuellement, les mutuelles étudiantes sont très coûteuses pour la collectivité. Il est plus judicieux d’utiliser ces fonds pour une meilleure prévention pour les étudiants. Il est donc nécessaire qu’il y ait une réforme de la Sécurité sociale pour permettre d’offrir un service de bonne qualité pour les étudiants.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
très coûteuse mais surtout HONTEUSES! Exemple, la LMDE: délais de remboursement annoncés à 5 jours sur leur site web, mais en réalité c'est 2 mois voire jamais selon votre chance! Les étudiants sont vulnérables financièrement et ils en profitent bien... Ces mutuelles étudiantes sont une honte pour le système de santé français.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES