Actualités mutuelle

Mediator : des documents contre Servier

Publié par le , Mis à jour le 18/05/2011 à 14:38
L’affaire du Mediator continue de faire parler d’elle et ressort les vieux dossiers. L’heure est aux preuves accablantes contre le laboratoire pharmaceutique, diffuseur de l’antidiabétique responsable de la mort de nombreux patients. Explications.
 

Santé : une mauvaise prescription du Mediator


Alors que le laboratoire Servier nie depuis toujours avoir proposé le Mediator comme coupe-faim : « le Mediator n’est pas un coupe-faim » proclamait-il en 2010, le quotidien Le Parisien vient de publier un document prouvant le contraire. 
Il s’agit de plaquettes publicitaires vantant les mérites du Mediator en tant que coupe-faim que Servier diffusait aux médecins dans des années 80.

Un des discours publicitaires incitatifs disait : « Il est dans votre salle d’attente, c’est votre prochain malade. Il a entre 40 et 50 ans. Sa bonne santé n’est qu’apparente, derrière son aspect jovial et rubicond, son excès de poids et quelques anomalies sont alarmants. Le risque vasculaire le guette », ironie du sort lorsqu’on connaît les ravages qu’a provoqué le Mediator.

Servier connaissait les risques pour la santé depuis 95


En 1993, Servier avait établit un rapport qui mettait en évidence la dangerosité de la norfenfluramine, composé du Mediator d’après Le Monde. Malgré ce document primordial, les laboratoires Servier ont continué à présenter les risques cardiovasculaires liés au Mediator comme étant « satisfaisants ». 
L’étude n’a semble-t-il même pas été envoyée au centre de pharmacovigilance de Besançon chargé de la surveillance de l’antidiabétique par l’Agence du Médicament (l’actuelle Afssaps) à l’époque.

Optez pour une mutuelle santé efficace en comparant gratuitement les offres sur Mutuelle-land.com !
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES