Actualités mutuelle

Médicaments : la France en tête des dépenses

Publié par le , Mis à jour le 15/03/2011 à 16:12
Toujours en tête des pays européens pour les dépenses de médicaments par habitant, la France a tout de même fait quelques efforts en matière de consommation, notamment en ce qui concerne la prise d’antidépresseurs. Revue de détails.

À la pointe de la dépense

Etablie à partir des données fournies par sept pays du Vieux continent – Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suisse – la dernière étude de l’assurance maladie place la France en tête des dépenses de médicaments par habitant.

Cette comparaison réalisée grâce à des chiffres relevés entre 2006 et 2009 décrit le palmarès suivant : la France arrive aisément en tête avec une moyenne de 114 euros acquitté en 2009 par habitant, elle est suivie d’assez loin par l’Espagne et ses 94 euros dépensés en moyenne et l’Allemagne ferme la marche avec 70 euros.

La cause de cette première place peu honorable ? Un niveau de prescriptions de médicaments plus élevé qu’ailleurs en Europe. Selon l’assurance maladie, les médecins français ont tendance à prescrire des produits récents et plus chers au détriment des médicaments génériques.

Moins d'antidépresseurs consommés

Bon point en revanche pour la consommation de médicaments ces dernières années en France. Devenue modérée, elle se traduit par la réduction significative du fossé – 15 % en 2006, 6 % trois ans plus tard – qui nous sépare des autres pays européens. Une réduction telle que la France a connu « la plus faible évolution en volume » d’après l’assurance maladie : +0,5 % par an en moyenne, +2,9 % au Royaume-Uni et +4,6 % en Espagne.

Selon les auteurs de l’étude, cette évolution favorable résulterait des mesures prises pour responsabiliser les médecins et les assurés. On observe notamment un recul des volumes d’antidépresseurs prescrits en France permettant au pays de passer de la première à la troisième place en terme de consommation.

Au nombre de ces mesures, l’on peut citer les primes instaurées en 2009 et accordées aux médecins qui, sur la base du volontariat, s’obligent à respecter des objectifs individuels. D’ailleurs, Frédéric van Roekeghem, directeur général de l'assurance maladie, souhaite généraliser cette mesure.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES