Actualités mutuelle

Mutuelle : des écarts de tarifs d'un département à l'autre

Publié par le , Mis à jour le 05/09/2011 à 15:18
Le site lecomparateurassurance.com vient de publier son premier baromètre départemental des tarifs des contrats complémentaires. L’analyse se base sur une moyenne des tarifs pratiqués par les mutuelles (la moyenne s’établissant à 98,5 euros par an). Elle permet ainsi d’établir une carte de France de ces tarifs par département. Les écarts atteignent jusqu’à 60%.

Un écart jusqu’à 60% entre mutuelles santé


   • Les régions les plus chères

Île-de-France, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Haute Garonne, Hérault, Vaucluse et Nord-Pas–de-Calais sont les départements pratiquant les tarifs de mutuelles santé les plus élevés. Les tarifs de mutuelles sont en moyenne 15% plus élevés que la moyenne nationale. Pour l’Île-de-France, sans grande surprise, Paris prend la tête des villes les plus onéreuses en matière de santé.

   • Les départements les moins chers

Pour les tarifs de mutuelle les moins élevés, les départements de la Normandie, de Bretagne, des Pays-de-la-Loire ainsi que l’Alsace et la Moselle remportent la palme !
Le baromètre met en évidence les écarts de tarifs qui existent entre département pouvant aller ainsi jusqu’à 60% de différence tarifaire. C’est énorme !

Comment expliquer ces écarts ?


Globalement, en ville, et d’autant plus à Paris, les assurés sont de plus gros consommateurs de médicaments que les autres. De plus, les médecins pratiquant en zone urbaine ont tendance à réaliser plus souvent des dépassements d’honoraires. Ce qui signifie par conséquent, de plus gros remboursements pour les organismes de mutuelle santé, qui répercutent le phénomène sur leurs tarifs.

Pour les départements de l’Alsace et la Moselle, les tarifs moins élevés peuvent s’expliquer par le système plus avantageux du régime spécifique d’Alsace-Moselle. Les mutuelles qui ont moins à rembourser proposent des tarifs plus avantageux.

Les mutuelles vont toutes augmenter…


Si les écarts sont déjà impressionnants d’un département à l’autre, cela ne va pas empêcher l’augmentation générale des contrats de mutuelle santé dans le cadre du plan Fillon.
Fin août, le gouvernement annonçait le doublement de la taxe sur les contrats dits « responsables et solidaires », obligeant ainsi les organismes complémentaires à augmenter leurs tarifs pour compenser. Cette augmentation est estimée à environ 5% dès 2012.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES