Actualités mutuelle

Et si la généralisation des mutuelles de groupe allait contre les salariés ?

Publié par le

Actuellement, on assiste à la concrétisation progressive de l’ANI ou Accord National Interprofessionnel de janvier 2013. La couverture santé minimale est ainsi en passe d’être appliquée à tous les salariés. Ceci devrait être concrétisé d’ici début 2016. Cette résolution pourrait avoir des répercussions négatives sur les conditions des salariés. C’est, en tout cas, ce que met en avant Arnaud Chéron. Point sur le sujet.

Complémentaire santé et salaires

Si l’on en croit Arnaud Chéron qui dirige le pôle de recherche en économie au sein de l’EDHEC, la réforme qui est en train de s’opérer aura des répercussions importantes : la complémentaire santé a un lien indéniable avec le cadre de travail. C’est ce qu’il laisse entendre dans sa publication portant sur la santé, l’assurance et les salaires. Il pose notamment la question suivante : « Qu’attendre de la généralisation des complémentaires d’entreprise ? ».

Selon Arnaud Chéron, toute dépense entreprise en matière d’assurance a forcément un impact à ne pas négliger sur les salaires, dans la mesure où il s’agit dans les deux cas, d’outils de gestion des ressources humaines.

Les impacts de la généralisation

Dans sa publication, Arnaud Chéron avance que les retombées sur les arrêts de travail ne sont pas homogènes. Mais une chose est certaine : si la santé des employés est meilleure, cela a un effet positif sur la productivité. Il met alors en avant le fait qu’une augmentation de la prime pour bonne santé est de bon augure en cas d’adoption d’une couverture santé d’entreprise. Enfin, il termine par les autres impacts possibles. Certes, la santé peut être améliorée, mais les salaires pourraient bien être pondérés et cette conséquence concerne paradoxalement les salariés ayant une moins bonne santé. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES