Actualités mutuelle

Mutuelle : vers des remboursement plafonnés

Publié par le
1 réaction Note

La prise en charge des soins médicaux par les complémentaires santé fait partie des sujets abordés dans le projet de loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS). Une détermination des conditions de remboursements par les mutuelles et les assurances santé est prévue dans ce projet.

Meilleur encadrement des contrats solidaires et responsables

Les remboursements qui sont effectués dans le cadre des contrats solidaires et responsables feront l'objet d'un meilleur encadrement. L'objectif : amoindrir les dépassements d'honoraires lesquels engendrent des dépenses très conséquentes. Cesexcédents équivalent à près de sept milliards d'euros. Il s’agit d’une somme conséquente que les patients déboursent ou que leur complémentaire santé doit prendre en charge. Dans le premier cas, la somme dont le patient doit s’acquitter peut le conduire à faire l'impasse sur certains soins.

Honoraires et dépassements

Parallèlement, les spécialistes augmentent de plus en plus leurs honoraires. Une hausse de près de 10% est ainsi enregistrée depuis deux ans. Parmi les spécialités médicales les plus onéreuses : l'ORL, la gynécologie, l'ophtalmologie et la chirurgie.

Ces dépassements varient en fonction des régions : certains départements sont réputés être plus onéreux en termes de coûts de consultation médicale par rapport à d'autres.

Des clarifications sur les plafonnements des mutuelles ?

Le gouvernement préconise une discussion entre les partenaires avant de déterminer les plafonds et les modalités d'application des tarifs des mutuelles. D'ici 2015, ces facteurs sont prévus être définis pour permettre un meilleur encadrement des remboursements dans le cadre de l'assurance santé.

Les assurés ont donc besoin d’une bonne couverture santé, et pour cela, beaucoup ont recours à des comparateurs de mutuelles en ligne pour trouver les contrats les plus intéressants.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION

Oui, nous allons bien être encadrés dans nos dépenses. C'est le voeux du gouvernement et aussi des mutualités. Nous n'aurons plus trop de choix sinon d'aller vers le spécialiste le moins cher

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES