Actualités mutuelle

Mutuelles : 64% des étudiants ont une complémentaire santé

Publié par le , Mis à jour le 07/02/2020 à 15:57

Seuls 70% des 18-24 ans ont une assurance santé en 2019

Selon une étude dévoilée par la Fnim, 91% des Français possèdent une complémentaire santé. Un taux qui dégringole à 70% chez les 18-24 ans et même 64% chez les étudiants. Des chiffres inférieurs à ceux de 2017.

91% des Français ont une complémentaire santé

Comme chaque année, la Fédération nationale indépendante des mutuelles (Fnim) dévoile son baromètre pour l’année 2020. Une étude articulée sur l’équipement en complémentaire santé, le système de santé et l’accès aux soins, la complémentaire santé solidaire (CSS) ou encore la réforme 100% santé.

On apprend notamment qu’en 2019, 91% des Français ont une complémentaire santé. Si le niveau national reste stable par rapport à l’année 2018, le rapport révèle que seuls 70% des jeunes de 18 à 24 ans sont assurés. C’est 5% de moins par rapport à 2017. Chez les étudiants, la baisse est plus flagrante. Ils ne sont plus que 64% à posséder une complémentaire santé. Ils étaient 85% en 2017. À l'inverse, 97% des 65 ans et plus sont couverts.

Sans grande surprise, les personnes qui ont des moyens plus limités (moins de 20K par an) ne sont que 83% à avoir une assurance.

Les personnes qui ne sont pas protégées le font en connaissance de cause. Ils sont d’ailleurs 48% à considérer qu’elles peuvent s’en passer. L’autre moitié regrette de devoir faire l’impasse sur un contrat santé.

L’autre donnée intéressante concerne l’attachement des Français à la complémentaire santé. Ils sont 57% des assurés à se déclarer fidèles à leurs assurances. Et les intentions de changer sont plutôt faibles. Ils ne sont que 8% à envisager cette solution. A noter que 38% des sondés estiment qu’ils ne sont pas nécessairement fidèle à leur mutuelle.

La France face à un problème d’accès aux soins

Une chose est sûre, de plus en plus de Français estiment que l’accès aux soins devient plus compliqué. 71% d’entre eux pensent que le pays est face à un véritable problème.

Un soucis qui est perçu de façon différente en fonction de sa localisation. 75% des personnes vivant dans des villes de moins 5 000 habitants ont conscience de cette difficultés alors qu’ils ne sont que 55% dans des agglomérations de 100 000 habitants et plus. Parmi les motifs invoqués, on retrouve :

  • Les délais pour consulter un spécialiste (54%)
  • Les déserts médicaux (53%)
  • Le coût de la complémentaire santé (44%)
  • Le montant du remboursement de la Sécurité sociale et le reste à charge (43%)
  • La saturation des services d’urgence (37%)
  • Les tarifs des consultations (32%)
  • L’éloignement géographique avec les acteurs de la santé (16%)

Une situation qui ira de de mal en pis. Pour un Français sur 2 « les choses vont se dégrader » dans le domaine de la santé. D’ailleurs, ils sont 3 sur 4 à ne pas avoir confiance dans les actions du gouvernement pour faire bouger les lignes.

Pour venir en aide aux Français, l’Etat a lancé le reste à charge zéro. Une mesure méconnue par la population qui offre la possibilité à un patient de s’équiper d’une paire de lunettes, d’un équipement dentaire ou encore d’une prothèse auditive sans à mettre la main à la poche. Cette réforme aussi appelée « 100% santé » est entrée en vigueur le 1er janvier 2020 et s’installera jusqu’en 2021.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES