Actualités mutuelle

Le Sénat en plein questionnement sur les mutuelles étudiantes

Publié par le

Frais exorbitants, délais de remboursement très importants… Les mutuelles étudiantes sont actuellement un sujet de préoccupation du Sénat. Il s’agit d’un régime spécifique qui est souvent obligatoire. Très prochainement, une réforme pourrait être adoptée afin de corriger les erreurs de ce système.

Les caractéristiques du système des mutuelles étudiantes

Un rapport sénatorial mentionne que le fonctionnement de la Sécurité sociale étudiante est trop complexe. En effet, ce rapport mentionne que ce système n’est pas assez rapide ni efficace et se montre trop onéreux.

Pour les étudiants de l’Hexagone, ceux qui ne bénéficient pas du « système de Sécurité sociale » sont obligés de souscrire à une mutuelle santé étudiante (cliquez ici pour comparer).

Ce régime a été adopté depuis 1948. Depuis son adoption jusqu’aux années 70, il n’existait qu’une seule mutuelle : la Mnef. Elle a ensuite été dissoute et remplacée par la LMDE. Par la suite, une dizaine de sociétés mutualistes étudiantes sont apparues. Pour une inscription à un établissement d’études supérieures, il faut s’affilier à l’une des mutuelles étudiantes. Pour l’année 2012-2013, la cotisation est à 207 euros.

La réforme devenue obligatoire

Les mutuelles étudiantes offrent une couverture santé supplémentaire. Dans ce cas, cela entraine une concurrence, ce qui est dénoncé dans le rapport du Sénat. Durant les rentrées, pour convaincre les nouveaux élèves, ces mutuelles tiennent un stand afin de présenter chacune leurs avantages.

Les modalités d’affiliation sont très complexes. Elles varient selon la profession des parents, l’âge de l’étudiant, sa situation familiale, etc. De ce fait, l’étudiant peut être obligé de se tourner vers un autre régime d’affiliation alors que son cursus universitaire n’est pas achevé.

Le rapport du Sénat dénonce également une grande défaillance sur le temps d’attente dans les agences ou au téléphone, l’accueil physique, les délais d’obtention de la carte vitale et le traitement des documents. Donc, ce rapport annonce qu’une réforme est indispensable.

Dans ce cas, trois possibilités peuvent se présenter :

  •  Première possibilité, il faut que ce système évolue. C'est-à-dire que ces mutuelles doivent offrir un meilleur partage des tâches afin de réduire les coûts de gestion.
  • Seconde possibilité, il faut supprimer la concurrence et confier à une seule structure la Sécurité sociale étudiante.
  • Et troisième possibilité, il faut adopter une réforme plus profonde qui consiste à supprimer totalement le régime délégué. L’étudiant sera donc affilié au régime de ses parents, mais à titre indépendant.

L’avis de Mutuelle-Land : la complexité des mutuelles étudiantes est aujourd’hui dénoncée par le Sénat. En conséquence, ce dernier exige l’adoption d’une réforme sur la question. Affaire à suivre !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES