Actualités mutuelle

Naissance du premier bébé-médicament

Publié par le , Mis à jour le 14/02/2011 à 18:40

Le 26 janvier dernier est né le premier « bébé-médicament » à Paris. C'est un petit garçon d'origine turque dont le prénom est très évocateur pour les parents puisque Umut-Talha signifie « notre espoir ».

Ses parents sont en effet plein d'espoir car sa naissance devrait permettre de sauver la vie de son frère aîné atteint d'une maladie génétique rare appelée beta-thalassémie.

Qu'est ce qu'un « bébé-médicament » ?

Voici une expression plutôt curieuse qui désigne la conception d'un second enfant dans l'objectif de soigner son frère ou sa sœur aîné(e) victime d'une maladie génétique grave, le but étant de créer plusieurs embryons sains jusqu'à en avoir un entièrement compatible avec l'enfant malade. Cet enfant génétiquement identique à son aîné permettra de réaliser une greffe de sang du cordon ombilical ou de moelle osseuse.

Ce sont les équipes des professeurs Munnich et Frydman qui se sont chargées de la fécondation in vitro de plusieurs embryons pour les parents du petit Umut-Talha. Cet embryon devait réunir deux critères : ne pas être porteur de la maladie tout en étant compatible avec l'aîné. Seulement quelques instants après la naissance, un échantillon de sang a été prélevé de son cordon ombilical. C'est cet échantillon qui servira de médicament à l'aîné.

Une nouvelle pratique en France

Cette pratique déjà permise aux Etats-Unis depuis une dizaine d'années était autorisée depuis 2004 en France, mais n'avait jamais encore été expérimentée. Très encadrée, cette pratique médicale peut créer la polémique. Le généticien Axel Kahn a récemment déclaré sur RMC : « Le comité d'éthique avait donné un avis favorable, tout simplement parce que les enfants qui vont naître ne sont pas des médicaments, ce sont avant tout des petits bébés qui sont voulus pour eux même, mais en plus ils sont en effet le moyen de soigner un aîné et on ne voit pas de réprobation morale dans cette finalité ».
Une nouvelle avancée médicale qui devrait permettre de sauver la vie de nombreux patients atteints de maladies rares.

Pour payer moins cher vos dépenses de santé, comparez les mutuelles santé et trouvez le contrat qui vous conviendra le mieux !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES