Actualités mutuelle

Pourquoi est-ce la fin des mutuelles étudiantes ?

Publié par le

les étudiants seront bientôt rattachés au régime général de l'Assurance Maladie

Le gouvernement en parle : supprimer les mutuelles étudiantes afin d’améliorer considérablement l’offre de soins dédiée aux étudiants. L’idée, intégrer la Sécurité Sociale étudiante au régime général, comme pour la majorité des Français. Pourquoi une telle décision ? Quelles conséquences pour les étudiants ? Réponses avec Europe 1.

Pourquoi supprimer les mutuelles étudiantes ?

Le constat est violent : 1 tiers des étudiants renoncerait aux soins pour raison financière. Ils ne peuvent souvent pas se permettre d’avancer les frais chez un généraliste pour un spécialiste. Et quand ils se soignent, les délais de remboursement sont jugés beaucoup trop longs.

Le statut étudiant peut de plus changer rapidement : étudiant, stagiaire, jobs d’été, alternance ou encore année de césure, changer de régime sans cesse n’a plus de sens. Afin de simplifier ces démarches administratives en rattachant directement et définitivement l’étudiant au régime général.

Des conséquences pour les étudiants ?

La crainte des mutuelles étudiantes est que ces derniers perdent les avantages taillés sur mesure pour leurs besoins. Par exemple, une mutuelle étudiante va proposer des actes de prévention contre les comportements à risques (consommation d’alcool, de stupéfiants, les rapports sexuels, etc.) ; la contraception et les tests de grossesse sont pris en charge totalement. Qu’en sera-t-il avec la gestion par le régime général ?

Côté démarches administratives, le rapatriement des mutuelles étudiantes dans le régime général simplifiera les démarches.

La question du coût reste en suspens. Actuellement, une mutuelle étudiante coûte environ 200 euros par an. Qu’en sera-t-il une fois intégrée dans le régime général ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES