Actualités mutuelle

Premier rapport d'activité de l'Unocam

Publié par le
L’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam) – qui regroupe tous les opérateurs en assurance maladie complémentaire - publie pour la première fois un rapport d’activité pour l’année 2011. Ce rapport publie les faits majeurs relatifs aux complémentaires santé, dans un contexte de conjoncture.

Une année difficile pour l’Unocam


Dans la synthèse du rapport annuel 2011, l’Unocam rappelle les nombreux obstacles qu’a traversé l’union, obstacles qui n’ont pas empêché le maintien de son unité, son ouverture et qui ont même renforcé son rôle de force de proposition.

L’unocam site ces barrières : « contestation des dispositifs conventionnels des mutuelles, nouvelle augmentation de la fiscalité (pour un montant de 1,2 milliard d’euros) [NDR, dont les taxes spéciales sur les assurances et mutuelles santé] et renforcement des contraintes réglementaires pour tous les organismes complémentaires d’assurance maladie, enlisement de la négociation conventionnelle sur le « secteur optionnel » des chirurgiens, anesthésistes-réanimateurs et gynécologues-obstétriciens »

Malgré ces difficultés et « dans l’intérêt de toutes les personnes protégées, soit 94 % de la population », l’Unocam déclare toujours souhaiter le dialogue avec les autres acteurs de la santé, notamment en ce qui concerne les futures négociations conventionnelles remises au goût du jour par le nouveau gouvernement. Le rapport explique la décision de l’Unocam de se retirer des anciennes négociations mais annonce également le souhait de les reprendre dans un nouveau contexte avec ses conditions.

L’Unocam financeur de la solidarité sociale


Ce rapport est également l’occasion de rappeler les engagements pris et soutenus par l’Unocam. 

L’organisme rappelle ainsi son travail sur la lisibilité des garanties et sa volonté de réguler les dépassements d’honoraires. L’Unocam mentionne également l’importance de leur rôle dans le soutien de la solidarité nationale : les complémentaires financent à elles seules la CMU-C (sorte de mutuelle gratuite dédiée aux plus fragiles) et l’aide pour une complémentaire santé (ACS).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES