Actualités mutuelle

Prévention santé : Consommer différents fruits et légumes réduit le risque de cancer chez les fumeur

Publié par le , Mis à jour le 08/03/2011 à 16:22

Arrêter de fumer reste la meilleure prévention contre le cancer

L'action préventive la plus importante pour réduire les risques de cancer du poumon, est bien évidemment le fait d'arrêter de fumer mais la consommation de plusieurs sortes de fruits et légumes peut aussi réduire ce risque, et ce indépendamment de la quantité consommée », explique H. Bas Bueno-de-Mesquita, de l'Institut national des Pays-Bas pour la santé publique et l'environnement.

L'étude, publiée dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, une revue de l'Association américaine pour la recherche contre le cancer, a porté sur 450.000 Européens, dont 1.600 souffraient d'un cancer du poumon. Le risque de carcinome à cellules squameuses du poumon s'est avéré considérablement plus bas chez les sujets consommant une grande variété de fruits et légumes, indique l'étude.

La variété de fruits et légumes paraît plus importante que la quantité

Selon ses auteurs, la variété de fruits et légumes consommés semble plus importante que la quantité dans la prévention de ce cancer du poumon. Ils ont étudié la consommation de 14 fruits courants et de 26 légumes, qu'ils soient frais, séchés ou en conserve. « Les fruits et légumes contiennent beaucoup de composants bio-actifs et il est raisonnable de penser qu'il faut non seulement consommer les quantités recommandées, mais aussi un mélange riche de ces composants bio-actifs en consommant une grande variété » de fruits et légumes, selon M. Bueno-de-Mesquita.

Bien que des études antérieures aient déjà montré l'influence de la consommation de fruits et légumes dans le développement de cancers, celle-ci est une des premières à mettre en évidence l'importance de la variété plutôt que celle de la quantité, souligne Stephen Hecht, membre du bureau éditorial de la revue.« Il y a toujours plus d'un milliard de fumeurs dans le monde, dont beaucoup sont dépendants à la nicotine et ne peuvent pas arrêter en dépit de leurs efforts », a souligné M. Hecht, tout en rappelant que « le seul moyen prouvé de réduire le risque de cancer du poumon est d'éviter le tabac sous toutes ses formes ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES