Actualités mutuelle

Réforme « 100 % santé » : les tarifs des complémentaires n'augmenteront pas

Publié par le , Mis à jour le 17/10/2018 à 14:07

Pas de hausse des tarifs des complémentaires avec le RAC 0

Alors que les Français craignent de voir les tarifs des complémentaires santé grimper avec l’entrée en vigueur de la réforme « 100 % santé », la ministre de la Santé s’est voulue rassurante. Agnès Buzyn a été formelle : les cotisations n’augmenteront pas.

Agnès Buzyn l’assure, les prix n’augmenteront pas  

Une crainte sans fondements ? Si seul le temps pourra le confirmer, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, s’est voulue formelle : « Nous avons été extrêmement vigilants dans les négociations à veiller à ne pas avoir d’augmentations de tarifs des complémentaires ». Concrètement, la réforme « 100 % Santé » ne fera pas grimper les prix des complémentaires.

Promise par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, la mesure du reste à charge zéro pose quelques questions. Notamment une ; cette mesure, qui fait partie de la loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, impactera-t-elle le prix des complémentaires ? Comment sera financé le RAC 0 ? Une récente étude mettait en exergue les craintes des Français. Pour 88 % d’entre eux, la mise en place de cette réforme fera augmenter le tarif de leur complémentaire santé. Des craintes qui n’auraient donc pas lieu d’être selon Agnès Buzyn.

Les prévisions contredisent la ministre

Ce n’est pas la première fois que la ministre se doit de monter au créneau sur le sujet. Lors du lancement officiel de la concertation sur cette réforme début 2018, Agnès Buzyn avait déjà dû rassurer les Français. Pour s’assurer que sa volonté soit respectée, la ministre a indiqué que se qu’un comité de suivi se tiendra tous les 6 mois afin de « veiller à ce que les complémentaires intègrent le RAC 0 dans leur budget habituel ».

Malgré ses nombreuses annonces, la réalité serait tout autre. Le journal L’Argus de l’assurance explique notamment que les nombreuses prévisions faites par les acteurs du marché ne vont pas dans le sens « d’une neutralité tarifaire ». Des prévisions chiffrées puisque la plateforme de services santé Carte Blanche Partenaires estime que le surcoût global sur les remboursements des complementaires santé dépassera le milliard d’euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES