Actualités mutuelle

Refus des mutuelles de négocier sur les dépassements d'honoraires

Publié par le , Mis à jour le 16/09/2011 à 11:43
1 réaction Note
C’est mal parti pour l'accord visant à limiter les dépassements d'honoraires des spécialistes, en particulier ceux de blocs opératoires, comme les chirurgiens, anesthésistes, obstétriciens…

En effet, les mutuelles, très remontées suite au vote la semaine dernière du doublement de la TSCA (taxe spéciale sur les contrats d’assurance), refusent tout simplement de négocier.

Les mutuelles refusent de négocier


Les mutuelles ont vu rouge la semaine dernière avec le vote du doublement d’une de leurs taxes, qui devraient rapporter 1 milliard d’euros au gouvernement. Pour suivre nos dossiers sur la hausse de cette taxe et le mécontentement des mutuelles, n’hésitez pas à consulter nos Actualités des mutuelles.

Elles sont donc passées aux représailles. « La négociation (sur les dépassements d'honoraires) est reportée et il y a un grand mécontentement chez les complémentaires après la taxe d'un milliard », a déclaré l'Union Nationale des Organismes d'Assurance Maladie complémentaire (Unocam), qui regroupe la totalité des mutuelles.

Un communiqué serait d’ailleurs en préparation de leur part.

L’accord sur les dépassements d’honoraires bloqué


L’accord qui vise à limiter les dépassements des honoraires chez les spécialistes, et en premier lieu les spécialistes de blocs opératoires, est donc dans l’impasse.

Impossible d’avancer dans ce dossier sans les mutuelles, qui sont devenues des financeurs incontournables. Quel était l’objectif de cet accord ?

Il faut savoir que le niveau moyen des dépassements d’honoraires n’a cessé d’augmenter depuis 1990 : il est passé de 25% à 54%, facturés aux patients. En 2010, 6 médecins spécialistes sur 10 sont passés en secteur 2, avec la possibilité donc de fixer librement leurs propres tarifs.

Pour stopper cette évolution, la Sécurité Sociale, avec les syndicats des médecins libéraux et les mutuelles, tentent de mettre en place un troisième secteur, le « secteur optionnel ». Sans les mutuelles, l’accord est maintenant bloqué pour une durée indéterminée.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
les mutuel ont raison, mais c'est encore nous qi sommes perdants docn messieurs dans la santé pensez à nous !

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES