Actualités mutuelle

Reste à charge zéro : les mutuelles vont-elles augmenter ?

Publié par le , Mis à jour le 21/01/2019 à 15:13

Agnès Buzyn recadre les complémentaires santés

Le gouvernement tape du poing sur la table en rappelant les promesses des complémentaires santés concernant la réforme du reste à charge zéro. Emmanuel Macron et sa ministre de la santé ont décidé de mettre la pression.

Un coût de 1 milliard d’euros pour le reste à charge zéro

Agnès Buzyn met la pression sur les complémentaires santé. Ces derniers jours, de nombreux assurés ont reçu un courrier leur annonçant une hausse des cotisations de 2 à 4%. Intolérable pour la ministre de la santé qui a accusé certaines mutuelles de « saboter » le reste à charge zéro. Il s’agit d’une des promesses phares de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron. Cette mesure qui doit entrer en vigueur progressivement entre 2019 et 2021 doit permettre le remboursement intégral de certaines lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires. Le but étant de permettre à un assuré de ne plus débourser un centime pour obtenir ces produits. Son coût est estimé à 1 milliard d’euros avec 750 millions d’euros pris en charge par la Sécurité sociale et 250 millions d’euros par les mutuelles. Ces dernières s’étaient engagées à ne pas augmenter les tarifs.

Gel des tarifs ou réduction des tarifs de gestion dès 2019

Pour remettre les points sur "i", la ministre a convoqué l’ensemble des mutuelles et assureurs privés pour une réunion. Les objectifs sont clairs : faire un rappel à l’ordre et demander à l’ensemble des acteurs de faire un effort sur les tarifs. Durant la réunion, Agnès Buzyn a indiqué aux mutuelles et assureurs privés que cette mesure « représente au total 0,14% de leur chiffres d’affaires ». Emmanuel Macron est lui-même monté au créneau en demandant aux mutuelles de modérer les tarifs.

Alors doit-on s’attendre à une hausse des mutuelles en 2019 ? Les complémentaires santé sont d’ores et déjà prêtes à geler ou réduire les tarifs de gestion dès 2019. Mais après ? Olivier Moustacakis, fondateur d’Assurland l'assure : « il y aura forcément des augmentations, on ne vit pas dans un monde de gratuité ». Les mutuelles vont-elles continuer à la jouer le jeu ? Seul l'avenir nous le dira ...

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES