Actualités mutuelle

Reste à charge zéro : vers une hausse des complémentaires santé ?

Publié par le , Mis à jour le 10/10/2018 à 11:23

La réforme « 100 % santé » impactera-t-elle le prix des mutuelles ?

La réforme « 100 % santé » était attendue, très attendue. Mais comment la financer ? Pour 88 % des Français la réponse est toute trouvée. L’arrivée du « reste à charge zéro » fera grimper le prix de leur complémentaire santé.

Un remboursement intégral d’ici à 2021

La réforme « 100 % santé » prévoit que d’ici à 2021 certaines lunettes, prothèses dentaires et appareils auditifs soient intégralement remboursés. Promise par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, cette mesure était très attendue. Les annonces sur le « reste à charge zéro » se sont d’ailleurs multipliées depuis son élection. Mais alors que cette mesure fait partie de la loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, quelques questions subsistent. L’une d’entre elles est toute simple : comment sera financé le RAC 0 ? La réponse est toute trouvée pour 88 % des Français. D’après une enquête publiée par le cabinet de conseil en santé OpusLine et l'institut QualiQuanti, 88 % des sondés pensent que sa mise en place va faire augmenter le tarif de leur complémentaire santé. « Les Français ont compris que la gratuité ne peut pas se faire sans payer », détaille Alix Pradère, la présidente d'OpusLine.

Une hausse des prix attendue en 2020

Cette crainte avait pourtant été désamorcée en juin dernier. Lorsque la mesure avait été détaillée, le président de la République avait tenu à rassurer les Français Il avait ainsi annoncé que la mise en place du « reste à charge zéro » devait se faire sans augmentation « spécifique » du coût de la mutuelle santé. Les assureurs, mutuelles et institutions de prévoyance ne sont pas du même avis. Il s’agit pour eux d’une promesse irréalisable. Ces derniers penchent pour un rééquilibrage qui impactera la charge de prestation.

Pour Alix Pradère, « les organismes de complémentaires santé devraient faire évoluer leurs garanties pour le 1er janvier 2020 ». Si la hausse paraît certaine, l’ampleur de celle-ci est très difficile à évaluer, car l'impact économique de cette réforme va énormément dépendre du comportement des assurés », indique la présidente d'OpusLine.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES