Santé : l'accès au soins est de plus en plus difficile

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité des mutuelles à la une
Toutes les actualités des mutuelles
Actualités mutuelles  /  Santé : l'accès au soins est de plus en plus difficile

Santé : l'accès au soins est de plus en plus difficile

coût exorbitant du système de santé

Un tiers des français renonce à se soigner

Les soins de santé coûtent cher ! Alors un tiers des Français renonce diffère ou renonce à se soigner selon un sondage réalisé pour le Collectif Inter associatif sur la Santé (CISS) par Viavoice. Environ 50% des jeunes de 25 à 34 ans auraient fait se choix. Cette même enquête indique que 26% des français ont renoncé à des soins médicaux et à l'achat de médicaments. De plus, 36% des personnes gagnant moins de 1500 euros et 33% des français souffrant d'une affection de longue durée ont des difficultés à se faire soigner. De même que 38% des bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle renoncent aux soins médicaux.

Par ailleurs, le gouvernement a décidé de durcir les conditions d'accès au séjour des étrangers malades résidant habituellement en France. Le Conseil national du sida souligne le caractère extrêmement préjudiciable de l'évolution législative envisagée sur la prise en charge des personnes infectées par le VIH/sida ainsi que sur la lutte contre les maladies infectieuses. La couverture maladie universelle de base permet aux étrangers résidant en France de manière stable et régulière depuis plus de trois mois d'avoir accès à l'assurance maladie.

Projet de loi : les conditions d'accès au sytème de soins se durcissent

La législation actuelle précise qu'une carte de séjour temporaire doit être attribuée de plein droit aux étrangers dont l'état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait entraîner pour eux des conséquences graves. Selon le nouvel article, l'étranger malade pourrait être régularisé, « sous réserve de l'indisponibilité d'un traitement approprié dans le pays dont il est originaire ».

Cependant, le 5 octobre 2010, L'Assemblée Nationale a adopté un article, lors d'une discussion du projet de loi « Immigration, intégration et nationalité », susceptible de durcir les conditions d'accès à un titre de séjour des étrangers malades résidant habituellement en France et bénéficiant de la Couverture Maladie Universelle. En effet l'article stipule que l'étranger malade pourrait être régularisé, « sous réserve de l'indisponibilité d'un traitement approprié dans le pays dont il est originaire ». Ainsi si la loi est promulguée des étrangers malades pourraient se voir refuser la délivrance ou le renouvellement d'un titre de séjour pour soins au motif que des traitements seraient disponibles dans leur pays d'origine. Les traitement antirétroviraux sont notamment disponibles dans tous les pays du monde mais ne sont pas accessibles à tous. En conséquence la nouvelle législation française conduira à des rejets systématiques des demandes de titres de séjour ou de renouvellement venant des individus atteints par le sida et par d'autres pathologies.

Risque de diffusion de maladies infectueuses

Les étrangers malades seront alors contraints à vivre en marge de la société ce qui est peu supportable d'un point de vue éthique, ou sinon ils devront vivre dans des conditions précaires, clandestinement et avec des difficultés pour accéder au système de soins sur le territoire. La présence en France d'étrangers malades non traités ou mal traités constitue, en outre, un risque supplémentaire de diffusion de maladies infectieuses dans la population générale et représente, au final, un surcoût pour la collectivité.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Cmiko44 :
Deux ans et demi et toujours pas de remboursement complet de ce qu'ils nous doivent.Cette(...) Lire la suite >
NOTE
2

5
Ecrit par Eric13 :
Service client tout simplement HONTEUX. Et croyez moi, cela peut vite avoir des répercussions(...) Lire la suite >