Actualités mutuelle

Secteur optionnel : l'UNOCAM croit toujours en les négociations

Publié par le
Alors que le ministre de la Santé Xavier Bertrand vient d’annoncer la mise en pratique de son ultimatum dans le cadre de la mise en place du secteur optionnel, l’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (UNOCAM) rappelle dans un communiqué qu’elle est à nouveau prête pour faire avancer les négociations « dans l’intérêt de tous ».

Dépassements d’honoraires : « le sujet reste entier »


Dans un communiqué de presse datant du 27 février, l’UNOCAM revient sur les échecs des négociations relatives à la création du secteur optionnel à la demande du gouvernement. 

L’instance qui réunit les compagnies d’assurances, les institutions de prévoyance et les organismes de mutuelle, se dit « préoccupées par l’évolution particulièrement dynamique des dépassements d’honoraires, qui menace l’accès aux soins ».

Soucieuse de régler le problème des dépassements d’honoraires, l’Union s’est dit prête à « poursuivre ses travaux avec l’UNCAM (NDR, Union nationale des caisses d'assurance maladie), afin de concevoir des scénarios robustes, susceptibles d’être ensuite proposés aux professionnels de santé ».

L’UNOCAM rappelle toutefois ses conditions, déjà transmises au gouvernement mais restées sans réponse, précise le communiqué.

   • Il faut réguler les dépassements du secteur 2
   • Revaloriser les tarifs opposables
   • Laisser le libre choix aux complémentaires santé de rembourser ou non les dépassements plafonnés du secteur optionnel.

Arrêté gouvernemental ou nouvelles négociations ?


Les nombreux échecs des négociations entre Assurance Maladie, syndicats de médecins et mutuelles santé ont eu raison de la patience gouvernementale.

Xavier Bertrand vient d’annoncer la prochaine parution de l’arrêté permettant la mise en place du secteur optionnel, tant attendu par le gouvernement. N’hésitez pas à relire notre article Secteur optionnel : ce n'est plus que l'affaire de quelques jours 

Comme le souligne le site l’Argus de l’Assurance, il semble peu probable que les négociations conventionnelles reprennent avant les élections. Le gouvernement risque donc de mettre en application l’arrêté pour la mise en place du secteur optionnel, version gouvernementale !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES