Actualités mutuelle

Sécurité Sociale : un mort bien vivant...

Publié par le , Mis à jour le 18/07/2011 à 16:37
1 réaction Note
Il y a quelques jours, France Soir nous faisait partager une anecdote plutôt morbide. Sous son aspect risible, cette histoire n’a pourtant pas dû faire rire le premier concerné, un homme de 67 ans déclaré « décédé » par erreur par la Sécurité Sociale. Comble de l’histoire, il doit prouver son existence !

L’administration française est bien têtue…


On connait tous la réputation rigide de l’administration française. Et bien la Sécu eu l’occasion de prouver cette rigidité alors même qu’elle était la source d’une morbide méprise.

Un retraité a été déclaré « mort » par erreur alors qu’il était bien vivant ! L’administration avait semble-t-il confondu avec le décès d’un autre assuré au nom semblable.

Après avoir appris par son propre pharmacien sa « soit-disante » mort, ce sexagénaire a dû se rendre dans son centre d’Assurance Maladie pour ressusciter aux yeux des agents !

Les autres administrations également dans la méprise


L’erreur « réparée », le cauchemar continue pourtant pour l’assuré avec les autres administrations qui n’ont pas été prévenues de l’erreur par la Sécu. Il doit alors apporter la preuve écrite sur l’honneur de son existence à sa caisse de retraite pour pouvoir toucher sa pension de retraite.

Afin d’éviter une autre bévue, il prend les devant en prévenant sa caisse de retraite complémentaire (qui le croyait mort également).

Une drôle (?) d’anecdote qui montre l’absurdité des règles d’une administration  trop impersonnelle.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
moi ca vient de m ariver la meme chose

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES