Actualités mutuelle

Taxe sur les mutuelles : Nora Berra demande à la Mutualité Française de ne pas augmenter ses prix

Publié par le , Mis à jour le 13/09/2011 à 10:04
Le feuilleton continue sur l’augmentation des taxes sur les mutuelles santé. Suite au vote du doublement de la taxe sur les contrats dits « responsables » des mutuelles (voir notre article La taxe est votée mais elle ne comblera pas le déficit), la Secrétaire d’Etat à la Santé a demandé à la Mutualité Française de ne pas répercuter cette hausse de la taxe sur le montant des cotisations des Français.

Invitée de « La voix est libre » sur France 3 Rhône-Alpes, la Secrétaire d’Etat à la Santé a été interrogée sur cette nouvelle taxation des mutuelles santé. Pour Nora Berra, « Les mutuelles font des marges. Ce ne sont pas des entreprises comme les autres. Elles mutualisent des fonds justement pour participer à une mission de service public ».

Estimant que les mutuelles peuvent et doivent se « serrer la ceinture » comme tout le monde en ces temps difficiles, Nora Berra « appelle la Mutualité à la raison pour ne pas répercuter cette somme sur les citoyens ».

Etienne Caniard, président de la Mutualité française, nous expliquait pourtant (voir notre article Pourquoi les mutuelles devront augmenter leurs tarifs ?) que les mutuelles n’avaient aucune marge de manœuvre, et qu’il n’était pas possible de faire autrement que de répercuter cette hausse sur les adhérents.

En effet, les mutuelles fonctionnent de façon très simple : leurs seuls revenus sont les cotisations et leurs dépenses sont leurs prestations. Le président de la Mutualité française pose donc la question suivante : comment, dans ce système, gérer le doublement d’une taxe sans la répercuter sur les prix ?

L’avis de Mutuelle-land : le discours de la Secrétaire d’Etat à la Santé Nora Berra est un peu paradoxal. Si les mutuelles ne sont pas des entreprises comme les autres, et qu’elles participent à une mission de service public, alors pourquoi les mettre en difficulté en augmentant les taxes ? Qu’en est-il des Françaises et Français qui seront peut-être exclus de l’accès aux soins de qualité avec cette future augmentation ? Le gouvernement n’essaierait-il pas de se protéger en remettant la faute de l’augmentation des cotisations sur les mutuelles plutôt que sur la hausse des taxes ?
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES