Actualités mutuelle

Un tiers des alsaciens n'ont pas de mutuelle

Publié par le
1 réaction Note

Ils ont beau avoir un certain privilège en ce qui concerne le régime obligatoire grâce à leur régime spécial, il n’est reste pas moins que les alsaciens souffrent aussi de l’accès aux soins, au même titre que de nombreux Français. Ils n’ont pas tous les moyens d’accéder à une complémentaire santé (mutuelle ou assurance santé).

Un tiers des alsaciens sans couverture complémentaire

La situation des assurés sociaux alsaciens inquiète : un alsacien sur trois ne serait pas couvert par une mutuelle santé ou une assurance santé, notamment par manque de moyen selon le site cca.asso.fr.

Cette situation témoigne du recul de l’accès aux soins et est notamment liée à l’augmentation des tarifs des complémentaires santé qui doivent faire face à de plus en plus de charge et taxes. Résultats, l’écart se creuse entre ceux qui parviennent à se payer une couverture complémentaire et les autres. Démutualisation et renoncement aux soins deviennent donc monnaie courante dans le département, à l’image du phénomène français.

Les dépassements d’honoraires qui n’arrangent rien

Autre grand problème en France…et dans le Bas-Rhin : les dépassements d’honoraires de plus en plus nombreux.

Le problème d’accès aux soins marqué par les démutualisations et les déremboursements du régime obligatoire, est largement accentué par les honoraires libres importants pratiqués par les médecins du secteur 2. Pour ne rien gâcher, dans le Bas-Rhin, une très large majorité (77 à 97 %) des actes pratiqués par des médecins de secteur 2 cachent des dépassements d’honoraire.

Ainsi, ce département se place juste derrière Paris, triste champion des dépassements d’honoraires en France.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
privilège? le régime Asace Moselle,pour ce qui est de la sécurité sociale, c'est la même que pour le reste de la france. Ce qui diffère se sont les cotisations patronnales et salariales plus élevées car y sont inclues des cotisations pour une mutuelle ce qui fait la différence (donc pas un privilège, seulement un homme qui a réfléchi lorsque la sécu a été mise en place)maintenant pour ce qui est des complémentaires il est vrai que cela est trop cher en rapport de ce qu'il reste à leurs charge!

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES