Actualités mutuelle

Une loi en faveur de soins mutualistes adoptée par le Sénat

Publié par le

Le Sénat a adopté une loi en faveur de la mise en œuvre des réseaux de soins mutualistes le 24 juillet dernier. Adoptée par l’Assemblée Nationale le 28 novembre 2012, cette loi permet aux organismes complémentaires de santé de passer des conventions avec des professionnels de santé offrant des prix plus abordables pour leurs adhérents.

Les tenants et aboutissants de cette loi

La mise en place de réseaux de soins mutualistes aura pour objectif d’offrir une  qualité de service sanitaire assurée  par les professionnels de santé. Il s’agit d’une nouvelle approche préconisée par Bruno Le Roux  dont le but est de normaliser et régulariser des coûts de santé qui ont tendance à monter depuis quelques années. En d’autres termes, représentant près de 40 millions de personnes, les organismes mutualistes de protection sociale profiteront de cette loi selon laquelle  le hiatus entre les Français en matière d’accès aux soins doit être atténué voire supprimé. L’adoption de la loi a fait couler beaucoup d’encre. Ainsi les avis sur la loi sont-ils partagés.

Quoi qu’il en soit, force est de reconnaitre le rôle indispensable des mutuelles dans le but de rendre moins onéreuse l’accessibilité aux soins de qualité.

Rendre plus accessible l’accès au soin pour la majorité des Français

Une évaluation publiée en 2011 par la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques a fait mention qu’un Français dépense en moyenne 2 700 euros pour ses frais de santé. Sauf exception, la caisse de l’assurance maladie ne prend en charge qu’une partie de ces frais de santé et cette prise en charge se révèle bien souvent à hauteur de 70 %. Sans une bonne mutuelle santé, le reste des dépenses sera donc pris en charge par le patient sans compter que le médecin qu’il consultera pratique les dépassements d’honoraires. Vu du côté des particuliers qui souffrent souvent financièrement à cause des frais de santé onéreux, cette loi adoptée par le Sénat peut être donc synonyme de salut budgétaire, car les patients auront droit à un soin de qualité au meilleur prix.

Il reste à savoir vraiment les conséquences futures de l’application de cette loi dans le quotidien des Français.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES