Actualités mutuelle

Comme faciliter l'accès à une mutuelle pour les plus démunis ?

Publié par le

Face à un constat désolant, le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a souhaité réformer l’aide à la complémentaire santé (ACS). Entre la complexité du dispositif actuel ou l’ignorance des personnes concernées, le ministre de la Santé a souhaité revoir la distribution de l’aide à la complémentaire santé.

Mutuelle santé pas chère : plus facile à choisir

Dès le 1er juillet, l’aide à la mutuelle santé ne concernera plus qu’une dizaine de mutuelles. Objectif, rendre leur tarif abordable pour les personnes les plus modestes. Ces personnes qui gagnent entre 720 € et 970 € sont éligibles à l’ACS, une aide pour accéder plus facilement à une mutuelle santé.

Problème, aujourd’hui seuls 30 % des personnes éligibles utilisent cette aide. Soit parce que les personnes qui y ont le droit ne s’y retrouvent pas dans les offres de mutuelles correspondantes (il y en aurait 400), soit tout simplement par ignorance. Et dans ce dernier cas, ces Français ont potentiellement une complémentaire santé mais qu’ils paient plus cher qu’ils ne devraient.

La ministre de la Santé rappelle que l’aide peut aller jusqu’à 550 euros, notamment pour les seniors, soit quasiment la moitié

ACS : zoom sur la réforme

Le ministère de la Santé a ainsi réduit le champ d’action des mutuelles éligibles à l’ACS a seulement une dizaine, dont les tarifs peuvent baisser jusqu’à 45 %. Mais la sélection du gouvernement ne s’est pas seulement faite sur le tarif : en effet, la sélection a tenu compte également de la qualité de service, la qualité des centres de santé avec lesquelles les mutuelles travaillent ou encore les réseaux d’optique, poste particulièrement onéreux.

La liste est consultable sur Internet. Comme une sorte de comparateur de mutuelles, les assurés pourront simuler la meilleure mutuelle santé selon leurs besoins.

L’objectif de la ministre est de toucher de 1,3 à 1,4 million de personnes. Et pour être sûr de toucher la cible, le ministère a lancé une campagne de communication digitale, assorti d’un numéro de téléphone. L’Assurance Maladie informera également les personnes éligibles par courrier.

Autre projet pour améliorer l’accès aux soins, l’instauration du tiers payant pour les femmes enceintes ainsi que pour les personnes souffrant d’une affection longue durée (ALD), ce qui devrait toucher 15 millions de personnes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES