Actualités santé

« Effet blouse blanche» : risque d'une prescription inutile des médicaments

Publié par le , Mis à jour le 22/08/2013 à 14:54

On connait « l’effet blouse blanche », cette sorte de peur ou ce trac que l’on éprouve quand on se trouve face au médecin. Mais cet état psychosomatique risque de fausser le diagnostic. Que faut-il faire ? 

La vérité sur l’état psychosomatique vérifiée

En matière de soins de santé et de maladie, on doit accorder une place importante à l’état psychosomatique du malade. C’est la raison pour laquelle le patient a besoin d’être encouragé que ce soit du côté du médecin qui le traite ou que ce soit des gens qui l’entourent. L’effet « blouse blanche » n’est qu’une illustration de cet état psychosomatique du patient.

La prise de la pression artérielle que l’on fait chez le médecin est parfois différente de celle à domicile. Plus précisément, dans 15 % des cas, la pression artérielle est normale à domicile tandis qu’elle augmente dans le cabinet du médecin. Cet « effet blouse blanche»  – si on n’y accorde pas une attention particulière – risquerait fausser le diagnostic en délivrant inutilement des prescriptions afférentes à des médicaments antihypertenseurs.

Des prescriptions inutiles qui creuse le trou de la Sécu

L’effet « blouse blanche » peut donc parfois augmenter les prescriptions inutiles de médicaments. Pourtant, lorsqu’on dit prescription de médicament, cela sous-entend toujours un remboursement de la part de la Sécu mais également de la mutuelle.

La prise de tension à domicile peut parfois réduire les erreurs de diagnostic. Ces mesures permettent également au médecin d’établir avec précision la prescription qu’il va faire pour le patient. Ce dernier ne va donc acheter que les médicaments utiles. À préciser que pour pouvoir recevoir un remboursement par la Sécu des médicaments qu’il a achetés, l’assuré devra :

  • acheter ses médicaments en pharmacie
  • acheter les médicaments à la suite d’une prescription par un professionnel de la santé
  • faire attention à ce que les médicaments soient prescrits sur une ordonnance
  • s’assurer que les médicaments recommandés par le médecin sont sur la liste des spécialités remboursés par la caisse de l’Assurance Maladie.

Enfin, on doit noter qu’un assuré souhaitant jouir d’un remboursement décent des médicaments qu’il a achetés peut recourir à une bonne mutuelle santé. Cette dernière pourra pallier les frais non pris en charge par la Sécu.

Pour trouver la bonne mutuelle qui rembourse au mieux les frais de pharmacie, il est plus prudent de faire appel à un comparateur de mutuelles qui saura guider le futur adhérent dans ses choix.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES