Actualités santé

12 000 tonnes de médicaments non utilisés ramenés en pharmacie

Publié par le

Combien de médicaments ont-il été recyclé en pharmacie ?

Cyclamed, spécialiste du recyclage des médicaments observe une collecte stable des médicaments non utilisés (MNU) ramenés en pharmacie. Ainsi, l’organisme compte 63 % de récupération, alors que le nombre de médicaments vendu en pharmacie reste stable et que la population vieillit.

Médicaments non utilisés : quelles explications de ces résultats ?

Cyclamed explique ces résultats par :

- L’implication des citoyens et des pharmaciens

- Des consommateurs fidèles à ce geste éco-citoyen

- Une présence accrue de Cyclamed à la télévision et sur Internet dans le but d’élargir des cibles plus jeunes

En 2016, les pharmacies ont regroupé 15 874 tonnes de médicaments, auxquels ont été enlevés 1 400 tonnes de carton Cyclamed et 1 900 tonnes de produits de parapharmacie et vétérinaires (hors MNU).

Selon CyclaMed, ce sont 11 884 tonnes de médicaments non utilisés qui ont donc été réellement collectés en 2016, soit 1,9 % qu’en 2015.

Ces médicaments récupérés sont transformés en énergie pour éclairer et chauffer des logements.

Recyclage des médicaments : les Français se sentent concernés

- 79 % des Français déclarent déposer leurs Médicaments Non Utilisés (MNU) chez le pharmacien,

- Dont 70 % d’entre eux les rapportent toujours ou souvent

- Profils qui recyclent : plus de 50 ans (87%), les femmes (86 %), habitant des zones rurales

- Dans la pratique : ¼ des personnes ramenant leurs MNU en pharmacie séparent les boîtes en carton et notices des médicaments

- Chez les personnes qui ne le font pas encore, 75 % seraient prêts à le faire.

Entre 2014 et 2016, le gisement annuel en masse des MNU des foyers français a diminué de 200 tonnes tandis que dans un même temps le nombre de foyer augmentait de 500 000. Cyclamed explique ceci par :

- La baisse de la consommation des médicaments

- La baisse des prescriptions médicales

- Les campagnes pour sensibiliser les patients à une bonne observance

- La vigilance des consommateurs pour ne pas conserver des médicaments inutiles à leur traitement

- Le fait que ce geste est éco-citoyen devient un réflexe naturel

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES