Actualités santé

16 % des Français estiment que rater un rendez-vous médical n'est pas grave

Publié par le

Rendez-vous médical : 15 % des Français ont déjà posé un lapin

Selon le baromètre « Carnet de santé » réalisé par Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers, 15% des Français ont déjà manqué un rendez-vous médical. Un comportement qui n’est pas jugé grave par 16 % d’entre eux. Ces absences sont pourtant lourdes de conséquences pour les professionnels de santé.

Des problèmes d’organisation du travail

Certains Français n'ont pas un bon comportement avec leur médecin. D’après le baromètre Carnet de santé, réalisé par Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH), 15 % des Français interrogés reconnaissent avoir déjà manqué un rendez-vous médical. Une proportion qui grimpe à 31 % chez les jeunes. Côtés médecins, tous sont concernés, qu’ils travaillent en ville (97 %) ou à l’hôpital (90 %).

Ces absences peuvent être lourdes de conséquences pour les professionnels de santé. Que ce soit à l'hôpital ou dans les cabinets des médecins libéraux, cette légèreté des patients pose de véritables problèmes d’organisation. Une conséquence dont sont conscients 84 % des sondés, qui jugent « grave » de ne pas honorer un rendez-vous médical. Ils sont en revanche 16 % à juger qu’un tel comportement n’est « pas si grave », notamment en raison du fait que les médecins soient toujours en retard.

Les plateformes de rendez-vous en ligne pourraient être la solution

Pour que les patients respectent mieux les rendez-vous, la solution pourrait passer par plateformes de rendez-vous en ligne. C’est en tout cas ce que pensent 72 % des Français et 60 % des professionnels de santé. Ils sont pourtant moins nombreux à les utiliser (54 % des Français et 42 % des médecins).

Le baromètre constate également une charge très conséquente de travail pour les professionnels du secteur lors du premier trimestre 2019. Les visites chez le médecin ont augmenté de 15 % entre janvier et mars, par apport à la période octobre-décembre 2018. En effet, un peu plus d’un Français sur cinq (22 %) a été affecté par un problème de santé lors des trois premiers mois de l’année. Un phénomène qui a eu pour conséquence une hausse des dépenses de santé, passant de 72 € en moyenne décembre 2018 à 87 € en mars 2019.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES