Actualités santé

Retour sur l'affaire Mediator

Publié par le

Une information récente apparue sur deslate.fr a fait mention que la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM)  pourrait être contrainte de révéler des documents relatifs à la prise du Médiator, cet antidiabétique qui fait tant parler de lui.

La Cnam ne pourra plus compter sur le « secret de l’instruction » dans cette affaire ?

L’Initiative Transparence Santé (ITS) pourrait enfin avoir la possibilité de consulter les documents relatifs à la consommation du Médiator à la suite d’une décision émise par la Commission d’accès aux documents administratifs. À préciser que refugiant sous le « secret de l’instruction », la CNAM avait toujours refusé de révéler ces informations. L’ITS, envisageant d’entreprendre une enquête rétrospective associée à la consommation de cet antidiabétique et aurait causé la mort de près de 2 000 personnes, avait déjà fait savoir qu’elle compte saisir la Juridiction administrative en cas d’un refus de la CNAM de révéler ces documents. Il faut souligner que l’ITS compte identifier qui sont les médecins initiateurs de ce traitement ainsi que l’identité des plus gros prescripteurs. Elle envisage aussi de jouer cartes sur table la totalité des sommes remboursées aux patients.

Se tourner vers les mutuelles dans la lutte contre le surpoids

L’engouement vers les coupes-faim comme le Médiator n’est pas chose nouvelle en France. En effet, une étude faite en 2003 a révélé qu’on décerne une augmentation du nombre de cas d’obésité de l’ordre de 13 % sur 6 ans en France. Actuellement, près de 32 % de la population sont victimes de surpoids et 15 % des adultes sont obèses.

Jusqu’à présent, ce sont les cures thermales, les médicaments et la chirurgie gastriques qui demeurent les meilleures armes lorsqu’il s’agit de lutter efficacement contre le surplus de poids. Pour être mieux remboursé face à une éventuelle intervention chirurgicale gastrique ou des cures thermales, par exemple, il serait plus sage de bien vérifier si l’on bénéficie de garanties prévoyant le remboursement de ces actes. Sinon, partir à la quête d’une bonne mutuelle remboursant bien ces actes serait la meilleure idée.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES