Actualités santé

Afrique : médicaments contrefaits, un fléau à enrayer

Publié par le

Seulement en juillet 2012, plus de 80 millions de médicaments contrefaits ont été saisis au moment de l’opération menée par Vice Grips dans quelques 16 pays du continent africain. L’OMS  estime que 30% des médicaments en vente en Afrique sont contrefaits. Cette industrie florissante engendre des conséquences dramatiques sur le peuple africain qui a du mal, faute de moyen, à prendre soin de leur santé.

Les raisons pour lesquelles ce fléau se propage

Les faux médicaments envahissent facilement le marché africain pour plusieurs raisons. Parmi ces raisons, le manque de contrôle des produits qui entrent sur le continent, la faiblesse de la législation, le manque de moyens financiers, l’analphabétisme ou encore le désengagement des gouvernements.

Pourtant, ces produits contrefaits engendrent des conséquences dramatiques. Les risques peuvent survenir à cause des composants, le dosage, certains présentent même des substances toxiques. Résultats ? Des effets dévastateurs causant plusieurs milliers de morts. Pour enrayer le problème, c’est aux professionnels dans le domaine de prévenir les patients des effets néfastes de ces produits. Une tâche qui n’est pas toujours facile manque de moyen.

D’autant plus que dans les pays en voie de développement, les habitants ne bénéficient pas  automatiquement d’une prise en charge par une bonne mutuelle santé comme en France par exemple ou les patients peuvent souscrire un contrat pour bien prendre soin de sa santé.

Difficile de différencier les vrais des faux…

Le trafic de faux médicaments est entrain de prospérer sur le continent africain, en Angola, plus de 33 millions de faux médicaments ont été saisis par les douaniers. Ces médicaments de marque étaient difficiles à différencier des vrais, la seule différence c’est qu’ils ne contenaient pas d’agent actif. Les médicaments saisis présentaient même des hologrammes anti-contrefaçon.

Les produits contrefaits se retrouvent généralement sur les marchés de rue et dans les officines à des tarifs élevés. Pourtant, ils ont causé plusieurs dizaines de décès comme en 2009, au Nigeria avec le sirop contre la toux…

Plus d’infos sur les médicaments contrefaits

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES