Actualités santé

Animaux : les abandons estivaux trop courants

Publié par le , Mis à jour le 10/01/2017 à 16:26

Stop aux abandons d'animaux

Si depuis une trentaine d’années le nombre d’animaux abandonnés a fortement diminué, il n’en reste pas moins que 60 000 de nos petits compagnons sont encore délaissés chaque année par leurs maîtres (chiffres 30 millions d’amis). La période estival est malheureusement plus propice à ces abandons. Explications.
 

Prendre un animal, c’est un engagement !

 
Et c’est bien souvent un engagement de plusieurs années. Il convient donc de bien réfléchir avant de prendre un chien ou un chat.
Vous devrez vous en occuper, le nourrir, le sortir, jouer avec lui et s’occuper de sa santé. Cet engagement moral a donc également un coût.
 
Pensez aussi aux vacances : puisque c’est à cette période que les abandons sont le plus prononcés, c’est qu’il y a une raison. Et oui, tous les lieux de villégiatures n’acceptent pas les animaux. Il faut donc trouver un moyen de le faire garder ou qu’une personne de confiance s’en occupe.
Pas toujours facile, alors réfléchissez-y à deux fois avant de vous lancer dans l’aventure avec un animal de compagnie.
 

Le coût de la santé

 
Tout comme vous, un animal de compagnie peut tomber malade. Et tout comme vous, il aura besoin des services d’un professionnel de santé, le vétérinaire en l’occurrence.
 
Sachez tout de même qu’il n’y a pas de version de la Sécurité Sociale pour les animaux. En revanche, il existe des mutuelles spécialisées dans le remboursement des soins pour les animaux.
Une mutuelle chien-chat peut être une solution efficace pour ne pas vous ruiner notamment si votre animal nécessite une intervention coûteuse.
 
L’avis de votre comparateur de mutuelles santé: si l’abandon d’un animal peut être puni par deux ans de prison et 30 000 euros d’amende, cet acte est moralement inacceptable. Vous abandonneriez votre enfant sur le bas côté ? Non ? Alors pourquoi abandonner votre chien ou votre chat ?
 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES