Actualités santé

Si Apple exploite des données de santé

Publié par le

Récemment, on entendait parler d’une possible collaboration entre Apple et de grandes enseignes d’assurance santé aux Etats-Unis. Ces dernières profiteraient alors des données de santé recueillies par la marque à la pomme par le biais de ses appareils munis de capteurs spécifiques. Il semblerait que cette exploitation d’informations soit soumise à des restrictions.

Partage de données de santé

Ces derniers temps, l’usage d’appareils connectés permettant de récolter des informations de santé est un sujet qui revient souvent. Citons notamment la compagnie d’assurance Axa et son partenariat avec Withings. Sous réserve d’obtenir l’accord des usagers, les données concernant ces derniers peuvent être utilisées (exclusivement dans un contexte de santé). Les assurés affichant un bon comportement se voyaient alors offrir des cadeaux. Et puis, il y a la forte possibilité qu’Apple se lance également dans l’exploitation de ce type de données. Nombreux ne manquent alors pas d’émettre des réserves et craignent d’éventuelles dérives. Du côté de la marque à la pomme, des mesures devraient être prises pour réglementer l’utilisation de ces informations… Cela devrait rassurer certains.

Les restrictions d’HealthKit

HealthKit, telle est l’appellation de l’application utilisée par Apple pour récolter des données de santé. Ces dernières garderont notamment un caractère confidentiel et privé. Concrètement, les développeurs sont tenus de ne pas divulguer les informations obtenues. Ainsi, ces dernières ne pourront pas être exploitées par des sociétés dans le dessein de personnaliser leur publicité. Parmi les infos concernées, on retrouve la pression sanguine, les battements du cœur, des données alimentaires ou encore portant sur les activités physiques.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES